Toutes critiques, défouloir, hors sujet
                    
 La vie en Syrie.
  Discussion interdite aux utilisateurs suivants :   11195   utilisateurs non enregistrés  8295  44444826
Auteur: ndar.tout   
Date:   04-06-16 10:59   >>> Répondre à ce message

in lemonde.fr :
"""04 juin 2016 ↔ 7 commentaires
La population d’une ville assiégée de Syrie pourra manger… du shampooing
Partager Tweeter + 1 E-mail
Le 1er juin 2016, un convoi humanitaire a pu pénétrer dans Daraya, une des banlieues de Damas assiégées par le régime Assad, pour la première fois depuis… 2012. La Russie n’avait pas craint de se mettre en avant pour éviter qu’un tel convoi ne soit bloqué par les bombardements du régime, comme cela avait été le cas le mois précédent. Mais les huit mille habitants de Daraya ont eu la triste surprise de découvrir qu’aucune aide alimentaire ne figurait dans ce convoi tant attendu, et ce à la demande expresse du régime Assad. L’inventaire de l’aide livrée ce jour-là par cinq camions est en soi éloquent. Il a été établi par le comité local de Daraya et il est reproduit ci-dessous dans son original arabe, annoté en anglais.
On comprend à le lire que les organisations concernées n’aient pas voulu « communiquer » outre mesure sur leur action. Il révèle l’importance des efforts internationaux qui doivent être mobilisés pour un résultat aussi limité, selon un schéma imposé par le régime Assad aux institutions humanitaires depuis le début de la répression de la contestation en Syrie :
mille colis de shampooing antiseptique et mille moustiquaires livrés par le Comité international de la Croix Rouge (CICR).
un millier d’autres colis de shampooing, une centaine de colis médicaux, une cinquantaine de colis de pommade contre la gale et 25 fauteuils roulants (dont 5 pour enfants) par différentes agences de l’ONU.
237 colis de médicaments (mais aucun vaccin) par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).
2160 colis de lait pour nourrissons et 1440 colis de lait en poudre par le Croissant Rouge syrien.
La responsable de l’ONG Save the Children pour la Syrie a déclaré que « les enfants affamés de Syrie ne peuvent plus se contenter pour manger de mots creux et de promesses sans suite. La communauté internationale a fixé le 1er juin comme date butoir à l’acheminement d’une aide vitale dans les zones assiégées, mais les familles sous-alimentées se voient toujours refuser une aide en nourriture. C’est une bonne nouvelle que la population de Daraya ait pu recevoir sa première livraison d’aide officielle depuis 2012, mais il est choquant et totalement inacceptable que les convois aient été interdits d’acheminer la moindre nourriture ».
Le Croissant rouge syrien, agréé par le régime Assad, a été ainsi mandaté pour accomplir un geste « humanitaire » en direction des nourrissons de Daraya sous forme d’une quantité restreinte de lait. Toute autre forme de nourriture a en revanche été proscrite au prétexte qu’elle pourrait alimenter les combattants insurgés. Le même prétexte avait été mis en avant à de multiples reprises, à Daraya comme ailleurs, pour justifier les campagnes d’affamement systématique lancées par le régime Assad à l’encontre d’enclaves rebelles contre lesquelles il mène un siège sans merci.
La faim comme arme de guerre a pour la première fois été utilisée par la dictature syrienne en décembre 2013. Des nouvelles ont alors filtré sur des personnes décédées de la faim dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk. Le fait que ce camp, assiégé par le régime, se situe aux portes de Damas et qu’il se trouve formellement sous la protection des Nations Unies ne rendait le drame que plus choquant. Mais l’impunité dont, une fois encore, le despote syrien a pu se prévaloir (avec le soutien inconditionnel de la Russie au Conseil de sécurité) lui a permis de développer cette forme barbare de belligérance.
Selon le décompte de l’ONU, six cent mille civils sont aujourd’hui assiégés dans 19 enclaves de Syrie, dont 16 par le régime Assad et 2 par le front Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaida (il s’agit des villages de Foua et Kefraya, au nord-ouest du pays). La livraison d’aide en janvier 2016 par le CICR à la ville de Madaya, où des dizaines de morts de faim avaient été rapportées, avait ainsi été subordonnée par le régime Assad à un allègement du siège de Foua et de Kefraya. Enfin, le secteur gouvernemental de la ville de Deir Ezzor, assiégé par les jihadistes de Daech dans la vallée de l’Euphrate, constitue la 19ème enclave assiégée et a reçu ces deux derniers mois 44 parachutages d’aide du Programme alimentaire mondial (PAM) de l’ONU.
Le refus du régime Assad de permettre l’accès humanitaire aux localités qu’il assiège avait amené les Etats-Unis et la Russie à s’accorder sur la date du 1er juin pour entamer des largages aériens du type de ceux déjà effectués à Deir Ezzor. Le « geste » en trompe l’œil consenti à Daraya a permis à Damas et à Moscou de franchir cette échéance sans rien amender de leur position au fond. Le PAM découvre soudain les « problèmes techniques » de largages à basse altitude. Le plus simple serait évidemment d’autoriser les convois terrestres sans restriction, mais le régime Assad campe sur son refus de toute livraison de nourriture à Daraya. Un acheminement d’aide alimentaire dans la localité assiégée, annoncé par l’ONU le 3 juin, a finalement été annulé. L’arme de la faim, aussi moyenâgeuse soit-elle, n’a pas fini de tuer en Syrie. """

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   04-06-16 12:48   >>> Répondre à ce message

Quand un pays est ravagé par une guerre civile menée par diverses factions l'aide humanitaire , hélas , passe au second plan....."la barbarie n'appartient pas à la préhistoire de l'humanité , elle est l'ombre qui l'accompagne pas à pas" (Finkielkraut)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   05-06-16 03:33   >>> Répondre à ce message

in rfi.fr :
"""En Syrie et Irak, le groupe Etat islamique de plus en plus sur la défensive
par RFI
Soldats des Forces démocratiques syriennes (FDS), dans l'arrondissement rural de Manbij, le 31 mai 2016. REUTERS/Rodi Said
En Syrie, pour la première fois depuis août 2014, les troupes du régime de Bachar el-Assad sont parvenues à entrer dans la province de Raqqa, bastion de l’organisation de l’Etat Islamique. Si, hier, vendredi 3 juin, c’était la ville d’Alep qui faisait face à d’intenses bombardements avec un bilan estimé à une soixantaine de morts, depuis quelques jours, d’autres opérations de l’armée de l’air russe visaient à préparer et permettre cette entrée dans la sud-ouest de la province de Raqqa.
Cette incursion dans le bastion de l’organisation de l’Etat Islamique a été rendu possible suite à d’intenses bombardements de l’aviation russe depuis jeudi dernier à la frontière entre cette province et celle d’Hama. Raqqa est également le nom de la capitale de fait de l’organisation terroriste et sa prise représente un objectif majeur pour les adversaires de l’Etat Islamique, au même titre que Mossoul en Irak.
Mais, pour l’instant, les forces du régime se concentrent sur la prise de Tabqa à une quarantaine de kilomètres de leur position. Une ville stratégique également puisqu’elle dispose d’un aéroport militaire et d’une prison aux mains des jihadistes. Ce n’est d’ailleurs pas la seule offensive pour reprendre cette province. Au Nord, les Forces démocratiques syriennes, une coalition arabo-kurde appuyée par les Etats-Unis, avancent elles aussi vers Tabqa, alors que les forces du régime sont entrées par le sud-ouest dans cette province.
« Coordination non déclarée »
Pour Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), interrogé par l’AFP, « il semble qu'il y ait une coordination non déclarée entre Washington et Moscou ». Avec les opérations menées également sur la province d’Alep, le groupe Etat islamique fait désormais face à deux offensives majeures.
La population civile, elle, fait encore une fois face à une urgence humanitaire sans précédent, ce qui a poussé Damas à accepter l’acheminement de l'aide internationale par voie terrestre pour douze zones assiégées. """

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Kundan Part 2   
Date:   05-06-16 18:29   >>> Répondre à ce message

RFI... mdr c'est les plus gros menteurs possible!
Et je rejoins gorgi! Qu'est ce que tu en as à foutre de ces babouins?
Je sais pas si tu te rends bien compte de la mentalité de ces gens...
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   05-06-16 19:14   >>> Répondre à ce message

Une guerre civile sans victimes civiles....le bonheur :)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   06-06-16 16:43   >>> Répondre à ce message

in lemonde.fr :
"""Fuir Rakka, la ville de Syrie devenue prison
LE MONDE | 06.06.2016 à 06h37 • Mis à jour le 06.06.2016 à 12h03
Par Allan Kaval (Tal Abyad (Syrie), envoyé spécial)
aA Facebook Twitter Google + Linkedin
Pinterest
Abonnez-vous au
Monde.fr dès 1 €
Des combattants des Forces démocratiques syriennes (dominées par les Kurdes du PYD et soutenues par Washington prennent position face à l’organisation Etat islamique dans le nord de Rakka,
Nael et les siens sont des rescapés. Il y a peu, ce trentenaire, professeur de physique diplômé de l’université de Damas, sa mère, deux de ses sœurs, leurs époux et leurs enfants fuyaient Rakka, la « capitale » syrienne de l’organisation Etat islamique (EI), cachés dans la remorque d’un camion chargé de foin et de sacs de légumes.
Assis en tailleur sur le sol de la petite pièce aux murs de ciment nu où ils vivent à présent, Nael raconte leur périple, le visage travaillé par l’angoisse :... """

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Kundan Part 2   
Date:   06-06-16 17:11   >>> Répondre à ce message

Non sérieux Ndar... qu'est ce qu'on en a à foutre de la syrie?
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   06-06-16 17:21   >>> Répondre à ce message

http://www.google.sn/url?q=http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/la-syrie-en-guerre_989289.html&sa=U&ved=0ahUKEwifscmh2ZPNAhVGWBoKHev5DbwQFgiEATAW&usg=AFQjCNHRKko4Geushwy9pnT5FLBMAIAX9Q

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Kundan Part 2   
Date:   06-06-16 17:34   >>> Répondre à ce message

Ndar... c'est un lien quf je te demande... c'est ce que tu as à foutre des migrants en France?
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   06-06-16 18:39   >>> Répondre à ce message

Ndar : reprendre des infos du Monde ou RFI sans tes propres commentaires quel intéret ????

Prend ton sac à dos et va porter la bonne parole en Lybie ou en Syrie.....dis leur qu'ils n'ont pas d'avenir en Europe , qu'ils retournent dans leurs pays .... !hurra!

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   07-06-16 01:16   >>> Répondre à ce message

in libération.fr :
"""Syrie. Des frappes aériennes sur un marché fréquenté ont tué 17 civils, dont huit enfants, dans une localité de l'est de la Syrie tenue par le groupe Etat islamique (EI), a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) """

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Kundan Part 2   
Date:   07-06-16 02:32   >>> Répondre à ce message

C'est la guerre Ndar... pas plus pas moins... c'est triste mais c'est comme ça...
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   07-06-16 06:36   >>> Répondre à ce message

Et des Français durant les guerres ont été heureux de pouvoir migrer!

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   07-06-16 09:42   >>> Répondre à ce message

La seule migration de masse en France est celle des Huguenots chassés par Louis XIV ....

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   07-06-16 09:44   >>> Répondre à ce message

La seule migration de masse en France est celle des Huguenots chassés par Louis XIV ....Guerre de 1914 , 1940 personne n'a migré !

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Kundan Part 2   
Date:   07-06-16 11:43   >>> Répondre à ce message

Ndar...
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   07-06-16 11:52   >>> Répondre à ce message

Ben si les gens ont migré, à l'intérieur de la France et à l'exterieur.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Kundan Part 2   
Date:   07-06-16 11:54   >>> Répondre à ce message

rhaaaaaaaaa......
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   07-06-16 12:21   >>> Répondre à ce message

Tu as du mal à etre précis !
Qui en France a migré à l'extérieur à part quelques cas ???

Migré à l'intérieur... comme dans tous pays: ! les régions les plus riches attirent la main-d'oeuvre des régions pauvres , les Auvergnats Bretons sont montés à Paris sans probleme d'adaptation .....par contre les populations maghrébine ou Africaine , souvent sans boulot , s'entassent dans les memes quartiers (Paris 19è , 93 , l'Alma Epeule à Roubaix etc...)et le communautarisme vient pourrir la vie des gens !

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   07-06-16 12:26   >>> Répondre à ce message

Eureka a écrit:

> Migré à l'intérieur... comme dans tous pays: ! les régions les
> plus riches attirent la main-d'oeuvre des régions pauvres , les
> Auvergnats Bretons sont montés à Paris sans probleme
> d'adaptation .....par contre les populations maghrébine ou
> Africaine , souvent sans boulot , s'entassent dans les memes
> quartiers (Paris 19è , 93 , l'Alma Epeule à Roubaix etc...)et
> le communautarisme vient pourrir la vie des gens !

*************

Aucun rapport, on parle de la migration pour cause de guerre.

Tu n'as jamais entendu parler de ce qu'on appelle L'EXODE ?


 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   07-06-16 12:44   >>> Répondre à ce message

Il fait ses pirouettes habituelles.
Et il étale sa science livresque sans réflexion.
Ce qui avec ses insultes, il appelle arguments!

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
Message édité (07-06-16 12:47)
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   07-06-16 12:58   >>> Répondre à ce message

Eureka a écrit:

> Tu as du mal à etre précis !
> Qui en France a migré à l'extérieur à part quelques cas ???

***********************

Tu vas nous la faire à la Le Pen ou quoi ?
Les milliers de français juifs qui ont réussi à migrer en Espagne, en Suisse ou aux Etats-Unis, c'est "un détail" ?


 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   07-06-16 13:09   >>> Répondre à ce message

"""> Auvergnats Bretons sont montés à Paris sans probleme
> d'adaptation """
Ah Oui? et leur vie communautaire et associative?
Et leur monopole et exclusivité professionnel avec des méthodes quasi maffieuse?

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   07-06-16 16:43   >>> Répondre à ce message

Excuse moi Solina mais les Juifs en France étaient protéger par le Concordat de Napoléon ....cite moi une migration massive de Juifs en France comme en Espagne ou Isabelle la Catholique les a mis dehors ....

En France beaucoups de Juifs ont été massacrés pendant la grande épidemie de peste au Moyen Age car ils etaient tenus pour responsables ....

A Paris on retrouvait les Bretons partout , les Auvergnats ont pris les bistrots-charbons ce que ne voulaient pas faire les autres....à une époque le XIXè siecle ou tu n'avais ni télé ni radio il est évident que les gens se regroupaient par affinités :Auvergnats , Bretons , Chtimis...

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   07-06-16 16:52   >>> Répondre à ce message

Ton affirmation était :

Eureka
Date: 07-06-16 09:44

"La seule migration de masse en France est celle des Huguenots chassés par Louis XIV ....Guerre de 1914 , 1940 personne n'a migré "


 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   07-06-16 16:53   >>> Répondre à ce message

On va demander aux juifs français survivants si le concordat machin truc les a bien protégés !


 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   07-06-16 17:37   >>> Répondre à ce message

En France l'âge légal de mariage est ou était, 15 ans pour les femmes et 18 ans pour les hommes (même quand la majorité était 21 ans).

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   07-06-16 17:42   >>> Répondre à ce message

Solina ou lieu d'écrire des conneries dit nous quand et ou des Juifs on du quitter la France en masse apres le Concordat .....je ne parle pas de l'affaire Dreyfus bien sur ni du gouvernement Pétain qui les a livrés aux Nazis

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   07-06-16 17:48   >>> Répondre à ce message

Apparemment tu ne sais pas lire !

Auteur: Solina
Date: 07-06-16 12:58 >>> Modifier mon message >>> Répondre à ce message

Eureka a écrit:

> Tu as du mal à etre précis !
> Qui en France a migré à l'extérieur à part quelques cas ???

***********************

Tu vas nous la faire à la Le Pen ou quoi ?
Les milliers de français juifs qui ont réussi à migrer en Espagne, en Suisse ou aux Etats-Unis, c'est "un détail" ?


 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   07-06-16 17:49   >>> Répondre à ce message

Et sinon, tu as revu ta science gogole sur l'exode de 1940 ?


 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   07-06-16 21:41   >>> Répondre à ce message

J'rai pas besoin d"aller sur Google mais beaucoup sur le forum feraient bien de reviser un peu !
Il y a eu beaucoup plus de Juif déportés par les nazis que de Juifs qui ont pu se sauver en Suisse , USA ... toi aussi tu fais dans l'a peu pres ... :)

En parlant de Google tu dévoiles tes manques !!!!!

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   07-06-16 21:43   >>> Répondre à ce message

pirouettes pirouettes pirouettes

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   07-06-16 21:58   >>> Répondre à ce message

Eureka a écrit:


> Il y a eu beaucoup plus de Juif déportés par les nazis que de
> Juifs qui ont pu se sauver en Suisse , USA ...


Quel scoop !
Evidemment que le nombre de juifs déportés (je dirais assassinés) est plus important.
Donc parce qu'il y en a plus, ça te permet de nier la migration de nombreux juifs ?
Toi qui te flattes d'être un passionné d'histoire, tu as une façon bien à toi de la résumer !
Pffff



> En parlant de Google tu dévoiles tes manques !!!!!

ça prouve juste qu'on connait ton mode de fonctionnement !


 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   07-06-16 22:10   >>> Répondre à ce message

Ben non tu ne connais pas mon mode de fonctionnement ! , tu parles de Google quand tu n'as rien d'interessant à dire ....il faut vous faire un dessin pour comprendre que c'est la guerre contre l'Allemagne qui a obligé à une PETITE minoritée de Juifs (en general riches) de migrer dans des pays plus sur .....rien à voir avec le départ massif des Huguenots qui ont été chassé par l'intolérance religieuse du roi et d'une grande partie de la population......

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   07-06-16 22:13   >>> Répondre à ce message

Et il n'y a pas que des Juifs qui ont migré!

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   07-06-16 22:14   >>> Répondre à ce message

Mais c'est toi qui a amené les huguenots dans la discussion sur la migration de français pendant les guerres !

Et ce n'était pas une PETITE minorité de juifs !

Mais quelle mauvaise foi !


 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   07-06-16 22:20   >>> Répondre à ce message

Même De Gaulle a migré même si c'était "pour mieux revenir".
Ce qui est le cas de beaucoup de migrants.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   08-06-16 07:14   >>> Répondre à ce message

in lefigaro.fr :
"""2k
La génération sacrifiée des petites mains syriennes de Turquie
INTERNATIONAL
Publié le 07/06/2016 à 16:31
Issa, 10 ans, un réfugié syrien, travaille 10 heures par jour dans un atelier de confection, pour environ 30 euros par semaine, le 2 juin à Gaziantep, au sud-est de la Turquie. Crédits photo : Lefteris Pitarakis/AP
REPORTAGE - Déchirés et ballottés par la guerre, des milliers de petits exilés syriens ont troqué leurs cahiers d'écoliers contre des machines à coudre. Une génération perdue et une main-d'oeuvre bon marché que les usines Gaziantep, près de la frontière syrienne, exploitent sans scrupule.
Les doigts frêles de Mohammad caressent délicatement l'ourlet de la robe, ils en dessinent les plis avant de la poser, dans un grand soupir, au fond d'un carton. Douze heures par jour et sept jours sur sept, le petit Syrien de 9 ans en empile par dizaines dans cet atelier de confection de Gaziantep où l'on coud à la chaîne. La tâche est répétitive, mais simple pour l'enfant ouvrier, un des milliers de petits réfugiés travaillant au noir en Turquie pour un salaire de misère. «L'école?, répète-t-il, étonné par la question. Euh, oui, j'y suis allé quand j'habitais à al-Bab (nord de la Syrie). Puis, il y a eu la guerre à cause d'Assad. Ensuite, il y a eu des hommes en noir qui ont voulu qu'on apprenne le Coran par cœur. Alors, mon père a finalement préféré que je reste à la maison avec mes trois frères et ma ... """

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   08-06-16 09:44   >>> Répondre à ce message

J'ai parlé des Huguenote parce que c'est la seule migration de masse imposé par l'Etat , en l'occurence Louis XIV .....la grande firme Américaine Dupont-Nemours
a été crée par des descendants d'Huguenots Français ....

Je ne nie rien du tout , des Juifs ont pu se sauver par l'Espagne qui les renvoyait vers le Portugal (pays neutre pendant la Sde guerre mondiale ) puis des filières les emmenaient aux USA ....

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   08-06-16 09:47   >>> Répondre à ce message

Finalement en Turquie c'est pire qu'en Chine ou en
Corée..... !jump !jump

Ndar prends ton sac à doc et va prêcher la paix en Turquie ,Syrie , Irak , Palestine , Afghanistan , Pakistan , Lybie ..... !jump

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   08-06-16 10:15   >>> Répondre à ce message

A chaque fois il étale sa science ou sa vie perso pour faire diversion!

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   08-06-16 10:26   >>> Répondre à ce message

Non ces conditions de travail ne sont pas pire que dans tes pays asiatiques ni les conditions de vie.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   08-06-16 10:32   >>> Répondre à ce message

Et les régimes politiques en Asie?

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   08-06-16 10:42   >>> Répondre à ce message

Regimes politique en Asie : Corée , Japon , Taïwan , Singapour régime démocratique
Chine , Vietnam : regimes communiste appliquant les recettes libérales

Corée , Japon Taiwan Singapour tu ne verras pas d'enfants travailler 10h par jour , ils sont à l'école , l'éducation etant sacrée dans ces pays....ce qui explique qu'ils ont largués l'Afrique depuis les années 90 .... :)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   08-06-16 13:09   >>> Répondre à ce message

Guelo Parle donc de ce que tu connais....pour les Juifs ce n'étais pas une immigration au sens économique du terme mais sauver sa peau face au régime Nazi ...d'ailleurs ils étaient persuadés qu'ils étaient en sécurité" en France avec soi-disant la meilleure armée au monde !!!!!!!

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   08-06-16 13:16   >>> Répondre à ce message

Eureka a écrit:

> Guelo Parle donc de ce que tu connais....pour les Juifs ce
> n'étais pas une immigration au sens économique du terme mais
> sauver sa peau face au régime Nazi ...

*********************************

Mais c'est justement le sujet de la discussion suite au post de Ndar.
Alors toi arrêtes de jouer ou pas l'abruti !

Auteur: ndar.tout
Date: 07-06-16 06:36 >>> Répondre à ce message

Et des Français durant les guerres ont été heureux de pouvoir migrer!


 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   08-06-16 13:20   >>> Répondre à ce message

Je crois que tu t'écoutes trop parler, tu es trop borné pour écouter !


 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   08-06-16 14:25   >>> Répondre à ce message

le 7/06 à à 6h36 Ndar a ecrit une affirmation fausse : "Et des Français durant les guerres ont été heureux de migrer"......les Français contrairement aux Syriens ont défendus leurs pays en 1870 , 1914 , 1940 et n'ont pas migrer !
seul des Juifs ont réussi à passer en Espagne (je ne connais pas le nombre ) puis au Portugal pour échapper aux Nazis ....et je maintiens que la seule migration de masse a été celle des Huguenots sous Louis XIV

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   08-06-16 14:35   >>> Répondre à ce message

"les Français contrairement aux Syriens ont défendus leurs pays en 1870 , 1914 , 1940 et n'ont pas migrer !
"seul des Juifs ont réussi à passer en Espagne"

Donc pas de juifs français!?


 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   08-06-16 14:37   >>> Répondre à ce message

Allez tu peut maintenir tout ce que tu veux, tu ne pourras convaincre que toi même !


 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   08-06-16 15:03   >>> Répondre à ce message

Faut non plus déformer l'Histoire ! les Français n'ont jamais abandonné leur pays en temps de guerre sauf des Juifs pour éviter le nazisme (d'autres ont rejoins la Résistance )...si tu ne comprends pas comme l'idiot du Forum (Guelo ) c'est pas de ma faute .... :)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   08-06-16 15:06   >>> Répondre à ce message

C'est bien ce que je disais, tu nous la fais à la Le Pen, la migration juive pour cause de guerre n'est qu'un "détail", et puis ce sont de "faux français".

Allez eureka, nino, gorgi, le pen, même combat.


 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   08-06-16 18:00   >>> Répondre à ce message

Solina qui interprète à sa façon..... d'une manière débile ! ou ais je écris que la la migration Juive pour cause de guerre était un détail ????? ou ais je écris que c'etait des Faux Français ??? j'ai meme écris que certains ont rejoins la résistance .....tu en tiens une couche ... :)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   08-06-16 18:03   >>> Répondre à ce message

Meme pas capable de faire le distinguo entre Français de toute confessions et Français Juifs qui savaient le sort qui les attendaient avec les Nazis ....faut vraiment avoir de l'eau dans la tête !!!!!

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   08-06-16 22:42   >>> Répondre à ce message

Il y a longtemps, j'avais dit que c'était certainement l'un des pires salopards ayant fréquenté ce forum, je le maintiens.
Il le confirme.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   08-06-16 22:50   >>> Répondre à ce message


la Trilogie Ndar , Solina , Guelo : les handicapés du bulbe qui ne comprennent rien .....ils ont du arreter l'école en 4è , la marche du Brevet en 3è etait trop haute ... :)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   08-06-16 22:56   >>> Répondre à ce message

Et quand bien même, péteux!
Mais c'est loin d'être le cas.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   08-06-16 23:19   >>> Répondre à ce message

C'est bien toi qui répare les imprimantes à l'UGB ..???
:) :) :) !jump !hot!

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   08-06-16 23:45   >>> Répondre à ce message

Ben non mais j'ai entendu des étudiantes se plaindre d'un voyeur toubab qui habite en face de l'UGB.
Je leur ai dit de ne pas avoir peur, qu'elles ne risquaient rien mais elle trouve cela désagréable.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   08-06-16 23:57   >>> Répondre à ce message

Tu n'as que ça à inventer !!! tu tombes de plus en plus bas ...... !hurt

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   09-06-16 00:40   >>> Répondre à ce message

Je n'invente rien et j essaie de me mettre à ton niveau.
Relis tes insultes et fausses infos à mon égard et aux autres.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Kundan Part 2   
Date:   09-06-16 06:58   >>> Répondre à ce message

Si si c'est lui! Je l'ai vu! Les etudiantes m'ont dit pareil!!!! :)
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   09-06-16 10:17   >>> Répondre à ce message

Ndar dire que t'es con comme un balais , c'est pas une insulte , dire que tu es un humaniste hypocrite c'est pas une insulte , dire que tu étais un traine-savatte en France c'est pas une insulte , dire que tu délires sur l'Afrique les musulmans c'est pas une insulte ...dire que tu es juste bon à faire que des copier/coller d'article de presse sans commentaires c'est pas une insulte ... :)
....c'est ton portrait ntm

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   09-06-16 11:59   >>> Répondre à ce message

Et oui il y a quelques étudiants (sympa ) et étudiantes charmantes (et sympa) qui passent chez moi.... !waw

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Kundan Part 2   
Date:   09-06-16 16:31   >>> Répondre à ce message

Vieux pervers... en france on t'appelerait papy et on te tumiendrait la main pour traverser la route...
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   10-06-16 20:26   >>> Répondre à ce message

in rfi.fr :
"""Syrie: un bombardement du régime empêche la distribution d’aide à Daraya
par RFI
Le convoi d'aide des Nations unies et du Croissant-Rouge entre à Daraya, dans la nuit du 9 au 10 juin. Fadi Dirani / AFP
Quelques heures seulement après avoir reçu un premier convoi d'aide alimentaire, la ville de Daraya, située dans la banlieue de Damas, a été bombardée à de multiples reprises par le régime, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.
Le soulagement des habitants de Daraya aura été de courte durée. Quelques heures seulement après l’arrivée sur place d’un convoi d’aide alimentaire, le premier depuis 2012, un bombardement intensif a été mené par le régime syrien. Selon l’OSDH, quelque 20 barils d’explosif ont été largués, semant la panique dans les rues de cette localité située à moins de 15 kilomètres du centre de Damas.
Un membre du Conseil de la ville assiégée a affirmé à l’Agence France-Presse que le bombardement avait empêché la distribution de l’aide tant attendue. Les habitants de Daraya vont donc encore devoir patienter avant de pouvoir accéder aux sacs de farine et aux aliments apportés dans la nuit du 9 au 10 juin par l'ONU et le Croissant-Rouge syrien.
L'acharnement du régime sur cette localité située dans la banlieue de Damas n’est pas nouveau. Daraya a été l'une des premières villes syriennes à se soulever contre le régime de Bachar el-Assad et l'une des premières également à être assiégées par l'armée. Peuplée de 100 000 habitants avant le début de la guerre, la ville n’en compte plus aujourd'hui que quelques milliers. """

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Kundan Part 2   
Date:   11-06-16 03:33   >>> Répondre à ce message

Ben ils sont tous chez nous... les absents!
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   11-06-16 04:19   >>> Répondre à ce message

C'est où """chez nous"""?

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Kundan Part 2   
Date:   11-06-16 09:58   >>> Répondre à ce message

Chez nous c'est la d'ou on t'envoi ta pension...
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   11-06-16 10:37   >>> Répondre à ce message

Ce n'est pas une pension mais une retraite pour laquelle j'ai cotisé toute ma vie en travaillant.
Cela s'appelle assurance-retraite et retraite complémentaire.
Je ne touche ni minimum-vieillesse ni complément (ayant largement cotisé).
Ce qui est ou va être le cas de certains ici par manque de cotisations!

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   11-06-16 11:10   >>> Répondre à ce message

Ils en pensent quoi les copains,gorgii euraka nino, de kundan?
(de retourner dans leur pays)

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   11-06-16 11:11   >>> Répondre à ce message

la retraite s'appelle "pension de retraite"...

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   11-06-16 11:22   >>> Répondre à ce message

La Carsat, l'Assurance-Retraite de la sécurité sociale, l'Arrco et l'Agirc, n'utilises pas le terme pension.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   11-06-16 12:39   >>> Répondre à ce message

Tu ne sais pas lire ou tu le fais exprès?

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   11-06-16 13:42   >>> Répondre à ce message

Pour les retraites complémentaire je ne sais pas mais pour les retraites de n'importe quels régimes le terme officiel est pension de retraite .... :)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   11-06-16 14:59   >>> Répondre à ce message

D'accord. . .

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Kundan Part 2   
Date:   11-06-16 15:05   >>> Répondre à ce message

Je n'ai fait qu'user de la terminologie exacte du terme! :)
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   11-06-16 15:07   >>> Répondre à ce message

non

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Kundan Part 2   
Date:   11-06-16 15:10   >>> Répondre à ce message

Si...
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   11-06-16 15:11   >>> Répondre à ce message

Et tes copains, eureka gorgii nino, ils en pensent quoi de retourner dans le pays où ils touchent leur retraite?
Et toi tu vas aller où puisque tu ne veux pas retourner dans ton pays?

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Kundan Part 2   
Date:   11-06-16 15:58   >>> Répondre à ce message

Moi j'ai un petit coin de paradis pour mes vieux jours au coeur de l'afrique centrale  CC
Et en attendant je suis tres bien ici :)
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   11-06-16 18:01   >>> Répondre à ce message

Au coeur de l'Afrique Centrale avec Kundan les gorilles se sentent beaucoup plus......intelligents !jump

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Kundan Part 2   
Date:   11-06-16 18:13   >>> Répondre à ce message

Ils sont de toute façon de meilleure compagnie que toi... ils sont gorilles et se savent tel quel...
Toi tu prends pour une lumiere alors que tu vaux pas un cul de luciole...
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: lorient   
Date:   11-07-16 23:46   >>> Répondre à ce message

Des opposants à Bachar El-Assad combattants de la liberté… - Atlantico
www.atlantico.fr/.../opposants-bachar-el-assad-combattants-liberte-rapport-amnesty-in...



Il y a 4 jours - Alors que la France soutient la rébellion contre le régime de Bachar el-Assad en Syrie, , un rapport d'Amnesty International met en cause plusieurs de ces groupes rebelles, allant même jusqu'à parler de crimes de guerre.


Message édité (11-07-16 23:47)
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   12-07-16 00:37   >>> Répondre à ce message

y'a jamais eu "d'enfants de coeur" dans les guerres civiles , en plus quand la religion s'en mêle ça saigne....

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   12-07-16 05:23   >>> Répondre à ce message

Et quand il n'y a pas de religion, ça ne saigne pas.
Quelle analyse!

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   12-07-16 10:28   >>> Répondre à ce message

Sauf que la religion amplifie les passions en cas de guerre civile ! il suffit de voir ce qui c'est passé au Liban ....qu'est ce que tu peux etre con parfois !!!!!!

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   12-07-16 11:44   >>> Répondre à ce message

Et toi tout le temps.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   12-07-16 12:55   >>> Répondre à ce message

Ton manque d'intelligence est stupéfiant parfois .....
tu es un peu comme Guelo , tu ne connais pas grand chose mais des conneries tu en ponds tous les jours... :)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Super Nino   
Date:   12-07-16 14:05   >>> Répondre à ce message

mAIS COMMENT FAIS TU POUR SI BIEN LE DECRIRE ??? EN PLEIN DANS LE MILLE :)
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   12-07-16 15:47   >>> Répondre à ce message

in lemonde.fr:
"""Alep, capitale de la rébellion syrienne, encerclée
LE MONDE | 12.07.2016 à 11h27 • Mis à jour le 12.07.2016 à 12h33
Par Benjamin Barthe (Beyrouth, correspondant)
aA Facebook Twitter Google + Linkedin
Pinterest
Abonnez-vous au
Monde.fr dès 1 €
Après l’explosion d’une bombe, dans la vieille ville d’Alep, en Syrie, le 11 juillet 2016. | ABDALRHMAN ISMAIL / REUTERS
Il lui aura fallu un an et demi de combats acharnés, de progression lente, centaines de mètres par centaines de mètres, mais le régime Assad a finalement atteint son but. Alep, la capitale de la rébellion syrienne dans le nord de la Syrie, est désormais encerclée par ses troupes. Jeudi 7 juillet, avec le soutien de l’aviation russe, celles-ci sont parvenues à couper la fameuse route de Castello, la dernière voie de ravitaillement des quartiers orientaux de la ville, aux mains de l’insurrection... """

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   12-07-16 18:34   >>> Répondre à ce message

Malheurs aux vaincus.....

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   13-08-16 00:01   >>> Répondre à ce message

in rfi.fr :
""" Syrie: le groupe Etat islamique fuit Manbij avec 2000 civils en otage
par RFI
Les civils fuyant la ville de Manbij, dans la région d'Alep, le 19 juin 2016. REUTERS/Rodi Said
Les jihadistes du groupe Etat islamique ont abandonné le dernier quartier qu'ils tenaient encore à Manbij, une ville du nord de la Syrie reprise par les Forces démocratiques syriennes, une coalition arabo-kurde. Selon des informations de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), ils ont emmené avec eux des civils utilisés comme boucliers humains.
En Syrie, plusieurs milliers de civils ont été emmenés en otage par l'organisation Etat islamique (EI). Le groupe terroriste a fui Manbij, une ville du nord reprise par la coalition arabo-kurde du FDS, les Forces démocratiques syriennes
. Mais en partant, les jihadistes ont enlevé 2 000 personnes, selon l'OSDH et les FDS.
Les jihadistes étaient encore une centaine quand, encerclés dans Al-Sireb, le dernier quartier de Manbij qu'ils tenaient encore
, ils ont fui la ville. Les civils ont été emmenés à bord de 500 véhicules volés pour Jarablous, une ville un peu plus au nord de la Syrie, près de la frontière turque. Selon le porte-parole des FDS, ces civils ont été utilisés comme «
boucliers humains » pour éviter aux jihadistes d'être pris pour cible.
Bastion stratégique
L'offensive contre la ville, lancée à la fin du mois de mai, est quasiment achevée. Seuls quelques jihadistes sont encore présents sur place. Il s'agit à la fois d'une victoire pour les FDS et pour la coalition internationale qui les soutient.
Manbij était un bastion de l'organisation Etat islamique, stratégiquement placé sur la route entre la Turquie et la capitale proclamée du califat, Raqqa. Depuis le début de l'offensive, des milliers d'habitants ont dû fuir la ville. 437 personnes, bloquées, ont trouvé la mort, dont près de la moitié lors de frappes de la coalition."""

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   13-08-16 00:44   >>> Répondre à ce message

Franchement Ndar on s'en fout .....une ONG va encore nous servir un "désastre humanitaire" ce qui arrive dans toute guerre civile .... :)



Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: lorient   
Date:   13-08-16 01:19   >>> Répondre à ce message

Les Francais s'en battent les couilles de cette région
La bougnoulerie,Chiite,sunnites,Kurdes,Turcs pourquoi mêler les Francais à leur partage de femelles et biquettes,sécurisons la France,y à déjà asez de boulot


Message édité (13-08-16 01:21)
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   13-08-16 10:19   >>> Répondre à ce message

Ils n'ont pas compris qu'on ne vivait pas dans une tour d'ivoire !


 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   13-08-16 11:45   >>> Répondre à ce message

Solina et ses réponses bêta !!!! puisque tu ne vis pas dans une tour d'ivoire choisie ton camp (Bachar ou les rebelles) et part en Syrie avec ton AK47 !!!! Cette façon de se donner bonne conscience sachant tres bien qu'on ne peut rien faire m'écoeure .... :)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   13-08-16 12:03   >>> Répondre à ce message

Imbécile!

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   13-08-16 12:07   >>> Répondre à ce message

Eureka a écrit:

> Solina et ses réponses bêta !!!! puisque tu ne vis pas dans
> une tour d'ivoire choisie ton camp (Bachar ou les rebelles) et
> part en Syrie avec ton AK47 !!!! Cette façon de se donner bonne
> conscience sachant tres bien qu'on ne peut rien faire m'écoeure
> .... :)

**************************************

Il y a longtemps que j'ai choisi mon camp, c'est le camp du CONTRE LES TERRORISTES et certainement pas le camp du "on ne peut rien faire" et encore moins celui du "on s'en fout" !



Message édité (13-08-16 12:12)
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   13-08-16 12:31   >>> Répondre à ce message

Crois-t'il vraiment, sincèrement, que je sois, que nous sommes, pour les terroristes et que l'on doive les laisser faire?
Il est méprisable.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Pinke   
Date:   13-08-16 12:44   >>> Répondre à ce message

C'est complètement débile, comme le reste. Qui ne combat pas le djihadisme, franchement? Ce n'est pas parce qu'on est contre la connerie occidentale qu'on est pour une autre connerie encore pire.

Chacun sa vérité.
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   13-08-16 12:53   >>> Répondre à ce message

Pourquoi Ndar nous abreuvent tous les jours de coupures de presses sur la guerre en Irak et Syrie ???? Tout le monde est au courant de ce qui se passe dans ces pays sans compter la Lybie , Yemen , Pakistan et autres ....
CEux qui luttent contre le terrorisme c'est les renseignements , contre espionnage et Cie ....Solina et cie tu ne luttes pas plus contre le terrorisme que moi au sénégal par contre tu aimes bien te donner bonne conscience (idem pour Ndar) au fond de leur fauteuil devant ton PC..... :)



Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Pinke   
Date:   13-08-16 13:25   >>> Répondre à ce message

Oui, mais alors c'est valable pour tout le monde. Pourtant, je suis certain que tous ici nous sommes contre le terrorisme. Moi à Toulouse avec l'autre cinglé de merah tirant dans la tête d'une petite fille juive encore plus.

Faut arreter ces procès d'intention à la noix, on s'éloigne de la vérité gravement, je trouve...

Chacun sa vérité.
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   13-08-16 14:55   >>> Répondre à ce message

Merci Pinke.
SaitouYaka qui me reproche mes articles de presse.
Lui qui nous abreuve d'articles que négatifs et défaitistes sur le Sénégal et l' Afrique
et qui soi-disant lit toute la presse.
Nous aussi, on lit et on comprend, nous!

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Solina   
Date:   13-08-16 18:03   >>> Répondre à ce message

Eureka a écrit:

> Pourquoi Ndar nous abreuvent tous les jours de coupures de
> presses sur la guerre en Irak et Syrie ???? Tout le monde est
> au courant de ce qui se passe dans ces pays sans compter la
> Lybie , Yemen , Pakistan et autres ....
> CEux qui luttent contre le terrorisme c'est les renseignements
> , contre espionnage et Cie ....Solina et cie tu ne luttes pas
> plus contre le terrorisme que moi au sénégal par contre tu
> aimes bien te donner bonne conscience (idem pour Ndar) a tu fonda
> de leur fauteuil devant ton PC..... :)
>

******************************

eureka ta conscience n'est ni bonne ni mauvaise, elle est absente !


 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   13-08-16 23:37   >>> Répondre à ce message

Pirouette ! je suis autant affligé que la majorité des gens par les attentats du Bataclan Nice Belgique etc.....
mais je trouve cette façon de se poser en BONNE conscience écoeurante .....!!!!

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   14-08-16 01:51   >>> Répondre à ce message

Aucune conscience, aucun sentiment.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   14-08-16 11:13   >>> Répondre à ce message

S'il faut recopier des articles de presse TOUS les jours avec sa litanie de morts pour faire croire que l'on a une conscience tu me fais bien rire Ndar .....pauvre imposteur !!!! tu me faits penser aux dames patronnesses d'une autre époque :)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   19-08-16 06:15   >>> Répondre à ce message

Et il y en a qui n'arrive pas à comprendre que des syriens cherchent à se réfugier.
Ce n'est pas moi qui écrit les articles et qui les diffuse dans la presse.
in rfi.fr :
"""Dans l'horreur des prisons syriennes
par Anne Bernas
Dans les prisons syriennes, et principalement celle de Saydnaya, c’est le règne de la torture et de la barbarie. © Amnesty International/Forensic Architecture
La guerre en Syrie s’éternise, le nombre de morts grimpe de jour en jour. Des tués, des blessés, des hommes qui tentent de fuir les bombardements et le pays. Et des prisonniers. Des hommes, des femmes et des enfants détenus dans des conditions inhumaines, entre la vie et la mort. Dans les prisons syriennes, et principalement celle de Saydnaya, c’est le règne de la torture et de la barbarie. Un rapport publié ce 18 août par Amnesty International donne à imaginer le pire.
Jamais une prison n’a été et ne sera un havre de paix. Mais s’il est un pays où les centres pénitentiaires sont parmi les pires au monde, c’est en Syrie. Entre 2001 et 2011, Amnesty International recensait en moyenne quelque 45 morts en détention en Syrie chaque année (entre trois et quatre personnes par mois). Depuis le début de la crise en mars 2011 et jusqu’en décembre 2015, plus de 17 700 personnes y ont trouvé la mort, soit plus de 300 par mois, selon le Human Rights Data Analysis Group qui estime que le bilan est sous-évalué. L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), avance le chiffre de 60 000 en cinq ans. C’est un crime contre l’humanité qui se déroule dans les geôles du régime, dont une partie à la prison de Saydnaya.
Dans un rapport publié ce 18 août, Amnesty International donne, entre autres, à imaginer le pire. Quelque 65 victimes de la prison de Saydnaya témoignent des traitements subis et de la mort qui plane inlassablement, de leur arrestation à leur interrogatoire en passant par leur incarcération derrière les portes closes des centres de détention administrés par les services de renseignement syriens. Pour Philip Luther, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International, les personnes toujours détenues « risquent de mourir à tout moment en détention ».
Saydnaya ou le règne de la terreur
Bien avant la guerre, la prison de Saydnaya faisait déjà frémir de peur. Située à une trentaine de kilomètres au nord de Damas, le silence régnait lorsqu’on l’apercevait au loin dans les montagnes en se rendant au monastère de Saydnaya. Puis les langues se déliaient, racontant des histoires les plus folles à propos des conditions de détention dans la plus tristement célèbre des prisons syriennes.
Avant d’y pénétrer, les détenus restent plusieurs mois, voire plusieurs années, dans les locaux des différents services de renseignements. Ceux qui sont jugés le sont devant des juridictions militaires. Les procès ne durent souvent que quelques minutes et sont d’une iniquité flagrante. Avant la guerre des observateurs étrangers y étaient conviés, une hypocrisie du régime qui pensait redorer son image aux yeux de la communauté internationale. Bien souvent en effet, les observateurs, qui assistaient au « débarquement » des détenus descendant de camions, enchaînés les uns aux autres, étaient placés au fond de la salle et ne comprenaient pas un mot de ce qui se passait sous leurs yeux.
Puis vient alors, pour ceux qui ont survécu, le transfert à la prison militaire de Saydnaya. «
Dans [les locaux des services du renseignement], témoigne un survivant, la torture et les coups visaient à nous faire "avouer". A Saydnaya, on avait l’impression que le but recherché était la mort, comme une sorte de sélection naturelle où l’on se débarrassait des plus faibles dès leur arrivée. ».
Ce pénitencier est prévu pour accueillir entre 10 000 et 20 000 détenus, des prisonniers politiques et de conscience, c’est-à-dire tous les opposants au régime Assad.
A Saydnaya, les prisonniers sont d’abord enfermés dans des cellules souterraines durant plusieurs semaines, sans couverture alors que l’hiver syrien est particulièrement froid et humide. Ils sont ensuite transférés dans des cellules en surface, où leurs souffrances continuent.
En 2008, une énième mutinerie se produit dans le bagne, particulièrement meurtrière. La censure étant légion au pays des Assad, peu d’informations sortent et d’ordinaire les mouvements de contestation dans toutes les prisons du pays sont étouffés avant que les médias s’en emparent. Cette fois-là, grâce aux téléphones portables, des rescapés ont raconté que des bulldozers sont arrivés et que des fusils d’assaut ont été mis en place. Il y aurait eu au moins 25 morts parmi les prisonniers politiques qui protestaient contre leurs conditions de détention.
A Saydnaya encore, quatre mois après le début de la révolte en mars 2011, le régime syrien procède à la libération de centaines de prisonniers et principalement d’islamistes. Manœuvre des autorités pour mieux saboter la révolte populaire ? En tout cas, des futurs dirigeants de groupes terroristes islamistes sont parmi ceux qui sont alors libérés, tels Zaaran Allouche (Front islamique), Mohammad Al Joulani (Front Al Nosra), Ali Moussa Shawa (gouverneur de Raqqa, sous le joug de l’EI).
Un processus de déshumanisation
Lorsqu’un détenu débarque à Saydnaya, une « fête de bienvenue », selon les termes utilisés là-bas, l’attend : tabassage, interrogatoire musclé, viol et violences sexuelles, arrachage d’ongles des pieds ou des mains, brûlures avec de l’eau bouillante ou des cigarettes, le tout en guise de punition et de passage aux « aveux ». « Quand ils m’ont fait entrer dans la prison, j’ai senti la torture. C’est une odeur particulière faite d’humidité, de sang et de sueur, l’odeur de la torture », affirme un avocat d’Alep qui a subi deux ans la terreur de Saydnaya.
Passé l’interrogatoire, l’enfer se poursuit. Les détenus se retrouvent en cellules surpeuplées (ils sont parfois obligés de dormir à tour de rôle ou accroupis), insuffisamment nourris, sans réels soins médicaux ni sanitaires adaptées, d’où la multiplication des cas de gale et autres maladies.
Un ancien détenu raconte qu’un jour la ventilation a cessé de fonctionner à la section 235 du service de renseignement militaire. « Ils ont commencé à nous donner des coups de pied pour voir qui était vivant et qui ne l’était pas. Ils nous ont ordonné, à moi et à l’autre personne vivante, de nous lever […] C’est alors que j’ai compris que sept personnes étaient mortes, que j’avais dormi aux côtés de sept cadavres […] [Par la suite,] j’ai vu les autres corps, environ 25, dans le couloir. »
Une campagne pour interpeller le monde
En 2013, « César », le photographe déserteur de l’armée syrienne, avait montré aux yeux du monde plus de 50 000 photos prises entre mai 2011 et août 2013 sur lesquelles figuraient les corps de 6 786 personnes torturées à mort dans les prisons du régime.
Aujourd’hui, pour que nul ne puisse dire qu’il ignore l’infamie qui se déroule derrière les murs des prisons syriennes et principalement celle de Saydnaya, une reconstruction virtuelle en 3D des bâtiments a été réalisée par Amnesty International, en partenariat avec une équipe de spécialistes de Forensic Architecture. Pour la première fois, il est ainsi possible d’entrevoir la barbarie qui y règne, et cela par le biais d’outils de modélisation acoustique et architecturale ainsi que par les témoignages d’anciens détenus ayant survécu à l’enfer.
En Syrie, depuis des décennies, le recours à la torture est l’apanage des autorités envers les opposants. Aujourd’hui plongés dans une guerre qui a fait plus de 300 000 morts, les civils soupçonnés d’être contre le régime sont aussi torturés, jusqu’à la mort trop souvent. Un crime contre l’humanité qui tarde à être l’un des arguments nécessaires pour enfin trouver une solution au conflit. """

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   19-08-16 11:40   >>> Répondre à ce message

Combien des groupes et milices en plus des troupes fidèles à BAchar El Assad se battent en Syrie....? pourquoi les Kurdes eux aussi en guerre défendent leur territoire et n'émigrent pas ? dans une guerre civile il faut prendre partie et se battre ....

Pratiquement toutes les milices contre le pouvoir sont liées à Al-Quaïda ou l'EI , que doivent faire les occidentaux ? soutenir un dictateur ou les milices qui vont s'entretuer si elles arrivent à prendre le pouvoir......En 1940 les occidentaux ont du s'allier à Staline pour battre Hitler , dans le cas de la Syrie il vaut peut etre mieux aider Assad à liquider les milices et régler le probleme de sa succession apres....( c'est ce que pense H.Vedrine ancien ministre des Affaires etrangères de Mitterrand )

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   19-08-16 11:44   >>> Répondre à ce message

Combien de vrais résistants en France de 40 à 44?

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   19-08-16 16:37   >>> Répondre à ce message

Quel rapport entre la Résistance en France pendant la Sde Guerre mondiale et la guerre civile en Syrie ??? explique nous Ndar.....

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: lorient   
Date:   19-08-16 19:45   >>> Répondre à ce message

Les geôles de EI sont plus confortables
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   19-08-16 21:41   >>> Répondre à ce message

Dieu est grand ! il reconnaitra les bons .....les mauvais en enfer

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   23-08-16 23:08   >>> Répondre à ce message

in rfi.fr :
""" Pour l'ONU, la situation en Syrie est la «plus grande crise de notre époque»
par RFI
Stephen O'Brien est le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence. AFP PHOTO / KHALIL MAZRAAWI
A New York, le Conseil de sécurité s'est une nouvelle fois penché, lundi, sur la situation en Syrie. Et le constat semble chaque fois plus accablant. Non seulement le processus politique est bloqué, mais en plus la situation humanitaire se dégrade chaque jour, et les populations ne reçoivent plus d'aide : aucun convoi n'a pu être acheminé de tout le mois d'août. Alep est le symbole de cette situation, mais les forces en présence se renvoient la responsabilité, et malgré le soutien récent de la Russie à un cessez-le-feu hebdomadaire de 48h, les Nations unies réclament l'engagement de tous pour pouvoir envoyer de l'aide.
Avec notre correspondant à New York,
Grégoire Pourtier
Le bilan dressé par le chef des opérations humanitaires de l'ONU est terrifiant. Stephen O'Brien détaille les souffrances des populations, et clame sa volonté d'agir.
En août, pas un convoi n'a pu être envoyé. Tout est prêt pour des interventions d'urgence, assure-t-il, mais l'insécurité bloque les humanitaires - au moins130 casques blancs sont déjà morts. Pour septembre, un plan a été soumis aux autorités syriennes pour atteindre 34 localités assiégées ou difficiles d'accès, et venir ainsi en aide à 2 million de civils.
A Alep, partagée entre rebelles et forces gouvernementales, soumise aux bombardements quotidiens, Stephen O'Brien redoute un drame d'une ampleur encore jamais vue depuis cinq ans qu'a démarré le conflit, alors qu'il qualifie déjà la Syrie de «
plus grande crise de notre époque. »
« Je suis en colère. Très en colère. Ce carnage impitoyable qu'est la Syrie a depuis longtemps dépassé le cynisme pour devenir un pêché. Ce qui se passe à Alep aujourd'hui et dans tout le pays depuis cinq ans est un affront à toute moralité qui nous confère notre qualité d'être humain. C'est notre échec politique à tous. Alors s'il vous plaît, c'est maintenant le moment de mettre de côté les différences, de se réunir et de stopper, une fois pour toute, cette honte humanitaire qui pèse sur nous tous. »
En fin de session, le représentant de la Syrie a présenté sa vision des choses, bien différente de celle de la majorité des membres du Conseil de sécurité. Son homologue français a alors souhaité reprendre la parole pour qualifier immédiatement les propos d'«
élucubrations grotesque et dérisoires ». La relance des négociations politiques s'annonce donc compliquée."""

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: Eureka 
Date:   23-08-16 23:33   >>> Répondre à ce message

Ndar tu nous les brise avec le meme refrain tous les jours ....soit éfficace et offre ta médiation pour arréter ce carnage : contact Assad , Obama , Poutine , Hollande , le roi d'Arabie Saoudite , le Président Turc et les differents Chefs des groupes rebelles pour une grande conférence de la paix ...... !votea

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: lorient   
Date:   24-08-16 00:04   >>> Répondre à ce message

Ca marche


Message édité (24-08-16 11:47)
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   24-08-16 00:41   >>> Répondre à ce message

Il suffit de ne pas ouvrir et lire ce sujet.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: lorient   
Date:   24-08-16 00:42   >>> Répondre à ce message

Ca marche


Message édité (24-08-16 11:48)
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: lorient   
Date:   24-08-16 00:45   >>> Répondre à ce message

Ca marche


Message édité (24-08-16 11:48)
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   25-08-16 20:28   >>> Répondre à ce message

.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: La vie en Syrie.
Auteur: ndar.tout   
Date:   26-08-16 22:35   >>> Répondre à ce message

Il n'y a plus de vie à Daraya.
in lemonde.fr :
"""Daraya est tombée. Dans cette ville de la banlieue de Damas, symbole de la révolte syrienne lancée en 2011 contre le régime de Bachar Al-Assad, soumise à un long et implacable siège, il ne restera bientôt plus ni civils ni combattants rebelles. Et Daraya, théâtre d’un effroyable massacre en 2012, perpétré, selon des témoins et des ONG, par des miliciens pro-Assad, en la présence de soldats, deviendra bientôt une zone militaire.
Lire : Syrie : accord sur l’évacuation de rebelles et de civils de Daraya, assiégée depuis 2012
C’est dans une ville détruite à 90 % par les incessants pilonnages du régime, parfois au moyen de bombes barils, et par les affrontements, que l’armée entrera. Selon les
médias officiels syriens, qui ont annoncé l’accord jeudi 25 août, près de 700 combattants et de 4 000 civils doivent quitter Daraya. Sur place, des activistes estiment pour leur part que quelque 8 000 personnes sont encore dans la localité, vidée au fil des ans et des bombardements de l’essentiel de ses habitants.
L’évacuation a débuté, vendredi 26 août, dans l’après-midi. En vertu de l’entente, les combattants doivent déposer leurs armes lourdes et de moyen calibre, et rejoindre, à 300 kilomètres plus au nord, la région d’Idlib, un fief de l’opposition contrôlé par la coalition Jeich Al-Fatah (« l’Armée de la conquête »), dominée par des groupes islamistes radicaux. Quant aux civils, ils doivent gagner des régions de Damas sous contrôle du gouvernement. Les conditions du départ n’ont pas été précisées au-delà de la participation du Croissant-Rouge syrien à l’opération, dont les premiers véhicules sont entrés vendredi matin dans la ville dévastée.
DES CONDITIONS DICTÉES PAR UNE DÉLÉGATION DU GOUVERNEMENT
Selon le témoignage de Hussam Ayash, un rebelle de Daraya, recueilli par l’agence Associated Press (AP), les conditions de l’accord ont été dictées par une délégation du gouvernement à une équipe de la ville rebelle chargée des négociations.
« Il ne restera personne [à Daraya]. Nous sommes forcés à partir, mais nos conditions se sont tellement détériorées qu’elles sont devenues insupportables. Nous avons résisté pendant quatre ans, c’est désormais devenu impossible. »
Le militant a évoqué le bombardement et la destruction, la semaine passée, du dernier hôpital de campagne encore debout, ainsi que la difficulté croissante pour les habitants, à cause des avancées de l’armée, de cultiver les terres agricoles, dont ils tiraient une part importante de leur nourriture, en plus de l’aide clandestine d’ONG qui parvenait parfois.
Pour les autorités de Damas, la reddition de Daraya est une victoire. Comme à Homs en 2014, où combattants et civils, acculés par le siège et les bombardements, avaient fini par quitter la vieille ville, le régime obtient, par l’effet de l’encerclement imposé à la fin de l’année 2012, la disparition de ce carré insurgé aux portes de Damas. L’armée a enregistré des gains au cours des derniers mois dans la banlieue de la capitale, et la chute de la ville permet de les consolider.
ETRANGLEMENT DE LA VILLE
Le pouvoir entend aussi, par la prise de Daraya, sécuriser l’aéroport militaire de Mazzeh, situé à proximité. Depuis des mois, les autorités évoquaient la présence de djihadistes du Front Al-Nosra (renommé Front Fatah Al-Cham depuis leur rupture formelle avec Al-Qaida), démentie par les activistes de l’opposition, pour justifier l’étranglement de la ville et leur refus initial d’inclure le bastion rebelle dans le cessez-le-feu négocié en février par Washington et Moscou. A Daraya, deux groupes rebelles locaux ont constitué l’essentiel des forces rebelles : la brigade des martyrs de l’Islam et Ajnad Al-Cham, alliance de groupes islamistes.
La faim a parfois été telle que les habitants en ont été réduits à manger de l’herbe
Alors qu’en février, à la suite de pressions politiques, de l’aide était acheminée vers plusieurs autres zones assiégées, Daraya, où la faim a parfois été telle que les habitants en ont été réduits à manger de l’herbe, en était restée exclue. Quelques mois plus tard, en mai, alors qu’un convoi humanitaire avait rejoint les derniers barrages encerclant Daraya, il avait été empêché d’y entrer à la dernière minute, malgré l’accord reçu des autorités. Les humanitaires s’étaient également vu intimer l’ordre de retirer l’essentiel de la cargaison. Pis, les habitants de la localité amassés derrière les barrages pour recevoir l’aide tant attendue avaient été visés par des tirs d’obus. En quatre ans de siège, un seul convoi de nourriture de l’ONU aura finalement rejoint la ville, en juin.
Lire : Syrie : Ayrault dénonce les raids du régime sur Daraya lors de l’arrivée d’aide humanitaire
Les militants de la première heure de la révolution, membres de la société civile encore présents en Syrie ou exilés, expriment depuis jeudi sur les réseaux sociaux leur désarroi et leur tristesse face aux nouvelles de la chute de Daraya, restée comme un symbole du rêve porté par les manifestants de 2011. La résistance civile s’était organisée dans la ville, notamment en termes d’éducation pour les enfants et de gestion des ressources pour les habitants.
La perte de Daraya, présentée comme le fruit de négociations locales, survient toutefois alors que d’intenses contacts ont lieu entre les puissances étrangères impliquées dans le conflit en Syrie.
Par Laure Stephan """

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
                    

Liste des forums  |  Besoin d'un login ? Enregistre toi ici
 Identification
 Nom d'utilisateur:
 Mot de passe:
 Se rappeler de mon login:
   
 Mot de passe oublié ?
Entre ici ton e-mail ou ton identifiant et un nouveau mot de passe te sera envoyé par mail.