Toutes critiques, défouloir, hors sujet
                    
 Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
  Discussion interdite aux utilisateurs suivants :   11195  44444628  44444688   utilisateurs non enregistrés
Auteur: Solina   
Date:   09-08-16 09:24   >>> Répondre à ce message

Beaucoup de Français déclarent que les musulmans ne dénoncent pas assez le terrorisme islamiste, et que finalement on ne les entend pas beaucoup sur le sujet.

A la base, je n'étais pas d'accord avec cette opinion, ni sur une obligation morale de condamner les actes de leurs coreligionnaires.
Parce qu'après tout, dans une famille, un homme n'est pas responsable des faits et gestes de son frère voleur ou assassin.

Mais depuis nos échanges dans la 1ère série "L'islam est-il une religion modérée ?" il y a plus d'un an, j'ai modifié mon jugement.

Puisque à ma suggestion de nommer un guide des guides, un équivalent du pape en quelque sorte, qui pourrait donner une vision claire de son courant islamique (sunnite par exemple), il m'a été répondu que ce principe était en quelque sorte anti islamique.

Du coup, puisque pas de guide porte parole international reconnu par les fidèles, j'en conclue qu'il est de la responsabilité de chaque musulman (simple fidèle ou chef religieux) de s'exprimer sur le terrorisme islamiste et les assassins en le condamnant clairement (ou pas).

Et à ce sujet, participer à une manif ou s'exprimer à un micro peut être suffisant pour les simples fidèles, mais pas pour les chefs religieux (imams, cheikh, ou autres responsables).

Non ce n'est pas suffisant de la part de ces responsables.
Pourquoi que des paroles et pas des actes ?

Aux responsables religieux musulmans :
Soyez clairs et prenez des actions en adéquation avec vos paroles.
Si vous pensez et dites que le terrorisme n'est pas l'islam :
- Arrêtez d'enterrer les djihadistes comme des musulmans
- Emettez une fatwa contre les dirigeants de Daech


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   09-08-16 09:44   >>> Répondre à ce message

Une première réflexion rapide.
Le peu et peu souvent qu'ils le font, on les traite d' hypocrites, d'opportunités, de non-sincères.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   09-08-16 09:51   >>> Répondre à ce message

Oui c'est vrai Ndar.

Peut-être que cela n'arriverait pas si les chefs religieux ne condamnaient pas que par des paroles.


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   09-08-16 10:15   >>> Répondre à ce message

Les pays de l'Est?
Poutine défend l'islam et la Russie est en grande partie responsable des violences et attentats faits au nom de l'islam.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   09-08-16 10:15   >>> Répondre à ce message

Ok tout ça gorgi tu nous l'a déjà dit 100 fois dans tout le défouloir ! Merci de ta participation qui n'apporte rien de nouveau.



Message édité (09-08-16 10:21)
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   09-08-16 10:26   >>> Répondre à ce message

Les déclarations des responsables religieux sont pas audibles et peu diffusés.
Oui il faudrait plus de fatwa.
Je ne sais pas si "l'excommunication" existe en islam.
Et je crois que chaque musulman a le droit de faire
"des actes religieux".

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   09-08-16 10:29   >>> Répondre à ce message

Auteur: Solina
Date: 19-02-15 17:42

Apparemment l'excommunication musulmane existe et s'appelle le TAKFIR.
Mais tuer au nom de Dieu ne ferait pas partie des motifs.

Les dix grands motifs au takfîr

Selon certains oulémas, les annulations de l'islam (c'est-à-dire rendant mécréante la personne qui n'en commet ne serait-ce qu'une) sont au nombre de dix :
- agréer ou pratiquer l'associationnisme ;
- mettre des intermédiaires (qu'on invoque, en qui on place la confiance…) entre Dieu et une personne ;
- ne pas considérer les non-musulmans comme mécréants ou douter de leur incroyance [réf. nécessaire] ;
- avoir la conviction qu'une voie ou qu'un jugement sont meilleurs que ceux de d'Allah ou Mahomet (cf. Sourate 5:44) ;
- détester une chose venue du messager de Dieu même si on la met en application ;
- se moquer d'une chose faisant partie de la religion, d'un châtiment ou d'une récompense de Dieu (cf. Sourate 9:65-66) ;
- agréer ou pratiquer la sorcellerie ;
- s'allier militairement avec les « Juifs et les Chrétiens alliés les uns les autres » contre des musulmans (cf. sourate 5:51-55) ;
- croire que certaines personnes peuvent sortir de la voie de Mahomet ;
- ne pas du tout apprendre ni ne pratiquer l'islam.

De plus, il n’y a aucune différence concernant ces annulations de l’islam, entre celui qui les commet par humour, sérieusement, ou par peur (seul celui qui y est contraint est excusé). Chacune de ces annulations fait partie des actes associationnistes majeurs.


Le sunnisme considère que quel que soit le péché commis (à moins que ce ne soit un des motifs précédemment cités) et même si elle ne s'en repent pas, la personne demeure musulmane (même si sa foi est, de ce fait, diminuée). Elle entrera au paradis par le pardon de Dieu, ou ira en enfer pour un temps afin d'expier ses fautes.

À titre de comparaison, le kharidjisme considère que le musulman qui commet un grand péché (meurtre, vol, fornication, consommation d'alcool…) devient immédiatement kafir (mécréant) et demeurera éternellement en enfer.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Takf%C3%AEr


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   09-08-16 10:30   >>> Répondre à ce message

Je ne sais pas ce qu'il faut comprendre dans "associationnisme".


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   09-08-16 10:39   >>> Répondre à ce message

Mais franchement, puisque justement il n'y a pas de guide supreme, qu'il n'y a rien de clair et d'unique au sein d'un même courant musulman, et que chacun interprête plus ou moins comme il veut, je ne vois rien qui empêche un responsable religieux de refuser l'enterrement religieux des terroristes islamistes.


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   09-08-16 10:40   >>> Répondre à ce message

Un peu de cohérence entre les paroles et les actes serait vraiment le bienvenu !


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   09-08-16 10:42   >>> Répondre à ce message

ndar.tout     a écrit:

> Oui il faudrait plus de fatwa.

*************************************

Il y en a déjà eu concernant Daech ?


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   09-08-16 10:51   >>> Répondre à ce message

"associationnisme".
C'est par exemple vénèrer plusieurs dieux.
Peut-être aussi l'équivalent de la Trinité.
Contre daech, je ne sais pas si il y a des fatwas.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   09-08-16 10:55   >>> Répondre à ce message

Je crois, pas sûr, que tous les musulmans peuvent faire un enterrement religieux comme c'est le cas pour les mariages et la direction de la prière.
L'aspect de la relation directe entre le croyant et Dieu a des inconvénients et des limites.
Le soufisme peut les réduire.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   09-08-16 11:00   >>> Répondre à ce message

En France, je ne crois pas que les morts puissent être enterrés sans la présence ou autorisation d'une autorité quelle qu'elle soit, religieuse ou civile.


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   09-08-16 11:35   >>> Répondre à ce message

Oui autorisation civile, pas religieuse.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   09-08-16 11:35   >>> Répondre à ce message

http://www.metronews.fr/info/inhumation-d-adel-kermiche-a-saint-etienne-du-rouvray-on-ne-va-pas-salir-l-islam/mpgD!GTw0b62OQzmBI/

DILEMME - Horrifiée par l'acte d'Adel Kermiche, la communauté musulmane de Saint-Etienne-du-Rouvray a fermement refusé d'avoir la responsabilité de son inhumation. Laquelle revient à... la municipalité

A Saint-Etienne-du-Rouvray, la possibilité de voir le terroriste Adel Kermiche, co-auteur de l'attaque de l'église le 26 juillet, inhumé dans un des deux carrés musulmans de la commune provoque l'effroi de la communauté musulmane stéphanaise.

"Il ne fait plus partie de la communauté"

"On ne va pas salir l'islam avec cette personne", a lancé le responsable de la mosquée située sur les hauteurs de la ville, Mohammed Karabila, président de l'association culturelle musulmane stéphanaise. "Nous ne participerons ni à la toilette mortuaire, ni à l'inhumation" dans l'hypothèse où elle serait réclamée par la famille, a-t-il poursuivi.

"Ce qu'a fait ce jeune, c'est immonde, il ne fait plus partie de la communauté", a déclaré Khalid El Amrani, un technicien de 25 ans, venu ce vendredi au centre de prière musulman, trouvant "normal" que la mosquée ne veuille pas s'occuper de l'enterrement. Adel Kermiche habitant la ville,c'est à la mairie de Saint-Etienne-du-Rouvray que reviendra la décision délicate de délivrer ou non le permis d'inhumer.


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   09-08-16 11:37   >>> Répondre à ce message

Très bien ! c'est donc possible ! !votea à ce responsable de mosquée et président d'association musulmane

Que la mairie l'enterre civilement, et que la presse relaie l'info pour que toutes les petites frappes terroristes vivant en France sachent ce qui adviendra de leurs dépouilles.



Message édité (09-08-16 11:41)
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   09-08-16 11:45   >>> Répondre à ce message

Oui très bien.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   09-08-16 11:47   >>> Répondre à ce message

Je pense que la communauté musulmane est étouffée par la oumma et n'ose pas s'exprimer en bloc ! ! En plus le manque d'autorités religieuse façon catholicisme avec des imams de différents pays (france , Maroc , Algérie , Tunisie , Turquie ) facilite des interprétations différentes ....Une chose est sur la prise de parole pour denoncer les attentats est tres faible
Apres les attentats du 11 sept j'ai été choqué de voir de nombreux jeunes Maghrébins avec des tee-shirts Ben Laden

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   09-08-16 11:56   >>> Répondre à ce message

Eureka, je pense que ça a bien changé depuis le 11 sept, et je pense que, en France du moins, la prise de parole est de plus en plus importante depuis 2015.
Mais selon moi la prise de parole ne suffit pas, d'où la raison de ce sujet.


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   09-08-16 13:46   >>> Répondre à ce message

D'apres les médias il n'y avait qu'une centaine de musulmans dans l'église due St Etienne du Rouvray pour l'enterrement du prêtre , c'est un début mais ce n'est pas beaucoup .....

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   09-08-16 13:48   >>> Répondre à ce message

Tu as été à l'enterrement?

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   09-08-16 13:56   >>> Répondre à ce message

Eureka a écrit:

> D'apres les médias il n'y avait qu'une centaine de musulmans
> dans l'église due St Etienne du Rouvray pour l'enterrement du
> prêtre , c'est un début mais ce n'est pas beaucoup .....

****************************

Je ne connais pas les chiffres.
A st Etienne du Rouvray, c'était une cérémonie hommage (les obsèques ont eu lieu à la cathédrale de Rouen).
Je trouve qu'une centaine de musulmans (si le chiffre est exact), ce n'est pas peu pour St Etienne. Et des cérémonies hommage ont eu lieu dans d'autres lieux de st Etienne, et dans d'autres villes, comme Paris, auxquelles des musulmans ont également assisté.



Message édité (09-08-16 14:07)
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   09-08-16 14:23   >>> Répondre à ce message

Et puis ce n'est pas marqué "musulman" sur la tête des gens. Il faut arrêter de croire que tous les musulmans sont basanés, barbus ou voilées.


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   09-08-16 15:46   >>> Répondre à ce message

Encore du HS de nino


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   09-08-16 16:21   >>> Répondre à ce message

in lemonde.fr :
"""Instaurons des gestes de bonne volonté réciproque avec les Français musulmans
LE MONDE | 08.08.2016 à 09h44 • Mis à jour le 08.08.2016 à 12h59
Par François Galichet (professeur émérite à l’Université de Strasbourg)
aA Facebook Twitter Google + Linkedin
Pinterest
Abonnez-vous au
Monde.fr dès 1 €
Abderrahim Hafidi et Tahar Ben Jelloun, dans leurs contributions au Monde, invitent les musulmans français à des gestes symboliques forts, qui marqueraient leur volonté de paix et d’adhésion aux valeurs républicaines. Ils demandent à leurs représentants de renoncer aux prières de rue : « Cet acte serait de nature à apaiser la société et à offrir le geste symbolique que les musulmans savent trouver en temps de trouble », selon M. Hafidi. Ils souhaitent également qu’ils appellent à «
renoncer à tous les signes provoquant d’appartenance à la religion de Mahomet » d’après M. Ben Jelloun, notamment au
voile qui discrimine les croyantes et les isole des autres femmes françaises. On pourrait ajouter un troisième geste fort :
demander que soit rendue obligatoire la
formation des imams en France, dans un cadre universitaire., et renoncer à tout financement étranger pour la construction de lieux de culte.
En contrepartie de ces trois gestes forts publiquement annoncés, le gouvernement français pourrait de son côté prendre trois mesures, ayant elles aussi une dimension symbolique mais aussi un impact réel sur l’intégration des populations concernées.
En premier lieu, l’instauration du récépissé pour les contrôles policiers. Cette mesure a été récemment écartée sous prétexte qu’elle stigmatiserait les agents des forces de l’ordre. On ne voit pas pourquoi. Si le récépissé se bornait à indiquer le lieu, la date et l’heure du contrôle, sans autre précision, il ne représenterait pas de menace pour les policiers qui l’effectuent. Ce serait même une
aide précieuse en ces temps où la police est débordée. Elle lui épargnerait de répéter inutilement des contrôles, sauf si bien sûr la situation ou le comportement des personnes l’exigeait.
DES MESURES À PRENDRE CONJOINTEMENT
En second lieu le CV anonyme pourrait être rendu obligatoire. On en parle depuis longtemps. Ne serait-ce pas enfin le moment de le mettre en œuvre ?
Enfin, l’État pourrait généraliser dans les cantines un menu végétarien alternatif au menu avec viande. L’intérêt serait double : d’une part permettre aux croyants de trouver une nourriture qui ne choque pas leur foi, et d’autre part proposer une alimentation plus écologique et diététique.
Ces mesures – du côté des communautés musulmanes et du côté de l’État républicain- si elles étaient prises conjointement, manifesteraient leur volonté commune
surmonter les incitations à la haine et à la méfiance. Elles constitueraient des gestes forts qui auraient une résonance considérable bien au-delà de nos frontières. Elles ôteraient aux intégristes un de leurs arguments essentiels qui est que la République serait l’ennemie de la religion. Elles pourraient
renverser le climat actuel de crainte et créer une confiance mutuelle, condition incontournable de la paix civile.
François Galichet est l’auteur de
L’Emancipation (Chronique sociale 2014).
Par François Galichet (professeur émérite à l’Université de Strasbourg) """

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   09-08-16 20:14   >>> Répondre à ce message

Avec les musulmans le probleme n'est pas que religieux puisque l'Islam à la volonté de gerer la religion , la politique et le social .....les migrants musulmans n'ont jamais connus la démocratie , la laïcité , la femme est traitée en inférieurs , ils n'ont pas les memes habitudes alimentaires que nous et circonstances aggravantes sont en proie à un chomage de masse et on voudrait qu'ils s'adaptent !!!....meme ceux de la 2è ou 3è generation ont
bien du mal sauf pour trafic en tout genre .... :)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   10-08-16 09:03   >>> Répondre à ce message

Quand, où?
Donnes nous des sources fiables.
Fiabilité?
Il y a assez de victimes, de massacres, d'attentats pour ne pas en rajouter des fictifs.
Tu es indécent, tu te sers du malheur des autres pour ta propagande.
D'après Jeune Afrique il y a eu 20000 victimes de boko haram.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   10-08-16 10:51   >>> Répondre à ce message

H.S.
@ gorgii

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
Message édité (10-08-16 12:23)
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   10-08-16 15:37   >>> Répondre à ce message

""". . .et le père barbu qui donne les ordres à tout le monde.
L’enfant se prénomme joyeusement Oussama ; juste à sa sortie, le père s'est prosterné et a fait sur le sol de la salle de naissance la prière, en direction de la Mecque. . ."""
et il dit que ses propos ne sont pas racistes et discriminatoires!
Quant au prénom, de deux choses l'une, soit le médecin ment, soit le père ne connait pas sa religion.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   10-08-16 15:47   >>> Répondre à ce message

Y'a pas plus emmerdants que les musulmans dans les hopitaux Français .....

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   10-08-16 15:56   >>> Répondre à ce message

in boursorama :
""". . .sci2fond 19:02 - 17.09.2014 1
article de mars 2013 relatant un fait de février 2012 !
mais que faisait Hollande ! ? quel scandale !
recommanderreporter un abus 
mion12 19:03 - 17.09.2014 1
Pas facile à gérer pour le Corps médical s'il ne peut plus "diriger la manœuvre" et si les ordres sont donnés par des NON médecins !
recommanderreporter un abus 
roureber 19:03 - 17.09.2014 0
effectivement j'ai vérifié il semble que ce n'est pas un hoax.
recommanderreporter un abus 
alibeck 19:38 - 17.09.2014 0
Le Dr Thévenot s'exprime contre la récupération de son courriel (privé, tronqué et cité hors contexte) par l'extrême-droite...
carredinfo.fr/religion-et-sante-le-temoignage-du-docteur-passe-des-blogs-extre mistes-aux-discussions-de-paix-22039/ . . ."""

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   10-08-16 16:38   >>> Répondre à ce message

Menaces physiques, appel aux meurtres et à la guerre civile. . .
ce sont bien les propos de gorgii.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   10-08-16 17:14   >>> Répondre à ce message

25 sur 65?
Ça suffit pour voir tes mensonges et ta bêtise

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   11-08-16 05:01   >>> Répondre à ce message

Quand nino déclare qu'il y a 25 millions d'islamistes en France, cela montre la justesse de vos propos.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   11-08-16 06:20   >>> Répondre à ce message

Il n'y a pas assez de mosquée en France.
Elles limitent les salles de prières obscures et les prières de rue.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   11-08-16 09:59   >>> Répondre à ce message

Qui a parlé de mosquées salafistes?
Quant au reste de tes propos, lamentable.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   11-08-16 11:59   >>> Répondre à ce message

A mon avis il y a assez de mosquées en France ....par contre il y a trop de musulmans , population qui pose des problemes partout ou ils sont installés (Angleterre , Belgique , Hollande , Suede ) ....faut les renvoyez en Allemagne , Mme Maerkel les adorent.... :)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   11-08-16 13:38   >>> Répondre à ce message

Estimation pour la France : 8 %

Houlala quelle invasion !


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   11-08-16 13:57   >>> Répondre à ce message

le problemecn'est pas 8% seulement de musulmans , le probleme c'est qu'une minorité de musulmans sont toujours en "guerre" contre les lois de la république , la laïcité et autres .....et dans tous les pays Européens c'est la meme chose , soit ils acceptent notre façon de vivre soit ils partent dans un pays musulmans , c'est simple..... :)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   11-08-16 14:12   >>> Répondre à ce message

Le problème eureka, c'est que tu mélanges tout.

Une femme qui sort dans la rue en voile intégral, c'est interdit par la loi et j'approuve cette loi. La très petite minorité de femmes qui bravent la loi devrait être systématiquement verbalisée.

Mais dans ton exemple sur le parc aquatique et le burkini, c'est ta réaction qui est en "guerre" contre la loi de la république, car ces femmes n'étaient pas hors la loi.

Alors ça peut paraître étrange de ta part de demander aux musulmans de respecter les lois de la république alors que toi tu ne les respectes pas.


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   11-08-16 14:55   >>> Répondre à ce message

Encore un autre qui mélange tout ! !hurt


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ocb   
Date:   11-08-16 15:21   >>> Répondre à ce message

votez nino !!! !jump !jump

dieu est grand mais le blanc n\'est pas petit!!
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   11-08-16 15:34   >>> Répondre à ce message

Donc nino, tu dégages du Sénégal.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   12-08-16 09:22   >>> Répondre à ce message

Pas 8% d'islamistes mais de musulmans.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   12-08-16 10:12   >>> Répondre à ce message

gorgii : """. . . NOUS sommes envahis de musulmans qui NOUS pourrissent la vie. . ."""
Cela fait combien d'années que tu vis à l'étranger dans un pays où il y a 95% de musulmans et qui bien que laïc donne beaucoup d'importance à la religion quelle qu'elle soit?

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   12-08-16 10:26   >>> Répondre à ce message

Ben non, c'était juste une petite frappe qui ne pratiquait pas.
Ce qui est le cas de la très grande partie des terroristes.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
Message édité (12-08-16 10:50)
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   12-08-16 10:55   >>> Répondre à ce message

""" va dire ça à Nice""" gorgii!
Mes grand-mère et mère y vivaient et y sont enterrées.
J'ai vécu des années pas loin de l'attentat.
Va te faire foutre.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   12-08-16 11:06   >>> Répondre à ce message

Je n'ai aucune leçon à recevoir de vous.
La France est un pays ouvert et accueillant.
Beaucoup plus multiculturelle que vous voulez le faire croire.
NB : Et à cause de gorgii, on est encore hors-sujet.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
Message édité (12-08-16 11:10)
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   12-08-16 11:23   >>> Répondre à ce message

ça veut dire quoi multiculturelle ? la tarte à la creme des bien pensants humanistes .....

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   12-08-16 11:41   >>> Répondre à ce message

Solina post du 11/08 à 14h12 .....l'asso Smile 13 qui voulait organiser la "Burquini party" est des quartiers Nord de Marseille gangrenée par les dealers et Islamistes....
Puisque cette Asso avait loué un parc aquatique privé pourquoi demander aux femmes de venir en Burquini ??? elles ne risquaient pas le regard lascif des hommes.....

Tactique chère à Tariq Ramadan et aux Freres Musulmans: apres plusieurs sorties dans des parcs privés on demandera la meme chose dans les piscines publiques, et petit à petit on grignote dans tous les domaines et on crée un monde parallèle musulman au milieu de la France.....

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   12-08-16 12:04   >>> Répondre à ce message

Tu radotes.
Et encore H.S.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   12-08-16 17:37   >>> Répondre à ce message

Tu en fais une belle de tarte à la crème.
Pas de différence culturelle entre les Polonais, italiens, Espagnols, français. . .?
Et même entre corses, bretons, alsaciens, basques,etc etc?
Cela s'appelle du multiculturalisme.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: lorient   
Date:   12-08-16 21:12   >>> Répondre à ce message

C'est surprenant d’être aussi provocateur et con même nabotsarko qui à mit en place les blédards Algériens à la tête du culte Musulman en France ,le regrette
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Pinke   
Date:   12-08-16 23:08   >>> Répondre à ce message

Le Français de souche n'existe pas

Didier Raoult tord scientifiquement le cou au mythe du "vrai Français" dans un pays où le métissage est généralisé.

Les créations de mots et de concepts peuvent servir à déguiser des termes dont l'usage est interdit par la loi ou par l'évolution des moeurs. Au cours de la dernière campagne électorale, la question des "Français de souche" a émergé comme une évidence pour ceux qui ont employé l'expression. Habitant à Marseille, la croisée du monde méditerranéen, et ayant eu la chance d'y voir arriver un des meilleurs spécialistes scientifiques mondiaux de l'étude génétique des origines humaines, j'ai naturellement examiné cette question du point de vue du scientifique.

Il est d'abord bien difficile de définir géographiquement ce qu'est la France. En effet, ses frontières n'ont cessé de changer au cours des siècles. Marseille pendant longtemps n'a pas été française, le comté de Nice et la Savoie n'ont rejoint la France qu'il y a peu de temps, et l'Algérie a été un département français de 1830 à 1962. L'Alsace et la Lorraine étaient allemandes pour une partie du XIXe siècle et du XXe siècle. Les habitants de Saint-Louis au Sénégal eurent un statut de citoyens français dès la Révolution française, et cette citoyenneté s'étendait à quatre communes du Sénégal en 1916 ! Qu'en est-il des Français des Comores ? Ceux de Mayotte restés attachés à la France sont français, pas ceux des autres îles devenues indépendantes. Ainsi, la France est une variable géographiquement instable, un mythe.

Le droit du sang génétiquement infondé
Concernant la génétique, les choses sont beaucoup plus complexes. Ainsi comment différencier la part de la population française vivant en Europe qui est issue des vagues d'envahisseurs celtes, germains, romains, huns, arabes (lors des grandes invasions du Moyen Âge,) Normands ou de tous les peuples méditerranéens dans le sud de la France, et la part née des migrations économiques des autres pays d'Europe, d'Afrique et d'Asie ? Il existe seulement quelques îlots ayant conservé une certaine homogénéité génétique, dont les Basques qui ne sont regroupés dans aucune nation unique.

La réalité est qu'il n'y a aucune superposition entre le territoire français et son origine génétique. D'ailleurs, les récentes études génétiques ont montré qu'on trouvait en France un mélange des trois grands groupes d'hominiens archaïques que nous connaissons actuellement : Neandertal, Cro-Magnon et l'homme de Dénisova, originaire de Sibérie, dont les gènes nous ont peut-être été apportés par les Huns. Dans tous les cas le métissage est généralisé.
Ainsi le "droit du sang" n'est pas génétiquement fondé. D'autant que l'on estime que 5 à 10 % des enfants ne sont pas du père officiel, mais d'un inconnu, dont on ne connaît pas les gènes ! La définition retenue en France et aux États-Unis du "droit du sol" dépend du périmètre du pays au moment où l'enfant naît ou de la nationalité des parents.

Je redoute que le terme "Français de souche" ne serve qu'à exclure ceux que l'on ne veut pas comme Français...

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/le-francais-de-souche-n-existe-pas-23-08-2012-1498404_445.php

Chacun sa vérité.
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   12-08-16 23:50   >>> Répondre à ce message

SaitouYaka a encore manipulé l'info.
in lemonde.fr :
"""Polémique sur le burkini à Marseille : ce qu’il faut savoir
LE MONDE | 05.08.2016 à 18h05 • Mis à jour le 05.08.2016 à 18h52
Par Gary Dagorn et Adrien Sénécat
aA Facebook Twitter Google + Linkedin
Pinterest
Abonnez-vous au
Monde.fr dès 1 €
La polémique qui agite depuis plusieurs jours la classe politique est de saison. A
Marseille, une association souhaitait
organiser une journée réservée aux femmes et aux enfants dans un parc aquatique, où le port du burkini serait de mise. Une initiative vivement critiquée par des personnalités politiques, principalement de droite et d’extrême droite, y voyant un choix « communautariste ». Mais un tel événement a-t-il quoi que ce soit d’illégal ?
QU’EST-CE QUE CETTE « JOURNÉE BURKINI » ?
L’association marseillaise Smile 13 souhaitait
privatiser le parc aquatique Speedwater Park aux Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône)
pour « un peu moins de 15 000 euros » la journée du 17 septembre (initialement prévu le 10, l’événement a été décalé d’une semaine).
L’affiche qui présente la journée annonce qu’elle s’adresse « exclusivement » aux femmes et aux enfants (les garçons y sont autorisés jusqu’à l’âge de 10 ans). Il est dit qu’ « exceptionnellement » le parc autorise la baignade en burkini (une tenue de bain qui couvre le corps de la tête aux chevilles mais laisse le visage apparent) ou « jilbeb de bain » (plus ample que le burkini), à condition que les tissus soient adaptés à la pratique de
loisirs aquatiques. L’invitation précise également que le personnel du parc sera mixte.
L’événement a été résumé un peu vite à une « journée burkini » par la classe politique et par certains médias. « Seules les femmes habillées de la tête aux pieds y seront acceptées », s’indigne par exemple un éditorial du Figaro. Dans les faits, les maillots de bains deux-pièces y sont proscrits, « les parties doivent
être cachées de la poitrine aux genoux », mais un « maillot une pièce avec un paréo ou short-caleçon » est accepté.
« Je ne vois pas ce qu’on peut nous reprocher à part de pratiquer notre religion » , estime Melisa Thivet, la trésorière de l’association Smile13, interrogée par Le Lab. « Notre but est de rapprocher les femmes de l’eau. Certaines n’ont pas la chance de pouvoir aller se baigner dans le parc en pleine saison, par pudeur. » Et de préciser que l’événement n’est pas réservé aux femmes de confession musulmane.
Lire aussi : A Marseille, polémique politique autour d’une « journée burkini » dans un centre aquatique
QUI L’ORGANISE ?
Smile 13 (un acronyme pour Sœurs marseillaises initiatrices de loisirs et d’entraide) est une association marseillaise visant à faciliter l’accès aux loisirs aquatiques pour les femmes et leurs enfants. L’association organise régulièrement des journées détente réservées aux femmes dans des spas ou des piscines. Elle organise aussi des cours d’arabe et de lecture du Coran, ainsi que des ateliers cuisine durant le ramadan.
Cette association créée le 12 janvier 2015 dit
réunir environ deux cents membres et ne reçoit pas de subvention publique. Sa trésorière, Melisa Thivet, convertie à l’islam, a dit au Monde « vivre à l’européenne » et « ne pas porter le voile » : « Nous sommes une association culturelle et sportive, pas cultuelle. »
Pas convaincu, le Front national accuse l’association d’être un « faux nez de l’islamisme » dans un communiqué diffusé vendredi 5 août.
PEUT-ON INTERDIRE UN TEL ÉVÉNEMENT ?
Le parc Speedwater n’est pas une piscine municipale, mais un établissement privé. Il a, à ce titre, son propre règlement intérieur (qui proscrit d’ailleurs le burkini en temps normal). Il arrive, occasionnellement, que le parc soit réservé pour des événements privés. C’était le cas de la journée du 17 septembre, à l’initiative de Smile 13 et en dehors des dates d’ouverture habituelles du parc ( la saison se termine le 4 septembre).
L’entreprise a revendiqué cette liberté dans un communiqué, s’affirmant « libre de privatiser son espace toute une journée à l’instar d’une salle des fêtes pour la célébration d’un mariage » .
Le maire des Pennes-Mirabeau, Michel Amiel (ex-socialiste, membre du parti La Force du 13, de Jean-Noël Guérini), a néanmoins trouvé une solution pour tenter de faire interdire la journée, à travers un arrêté municipal pour « troubles à l’ordre public ».
Cette notion s’applique en principe dans les cas où l’événement ou la manifestation visés pourraient susciter des émeutes ou des violences. En 2007, par exemple, un arrêté préfectoral avait visé une distribution de « soupe au cochon » à des personnes sans-abri à Paris. L’association d’extrême droite à l’origine de l’événement, qui avait contesté son interdiction, n’avait pas obtenu gain de cause face au Conseil d’Etat
. Ce dernier avait estimé que les fondements et le but de la manifestation, visibles sur le site de l’association, légitimaient les inquiétudes des autorités.
Dans le cas de cet événement aquatique, on peut s’interroger sur la réalité des menaces pour l’ordre public. M. Amiel a qualifié cette journée de « provocation dont on n’a pas besoin dans le contexte actuel ». Reste que l’association Smile 13 n’est pas connue pour des messages haineux ou des violences, et qu’il reste à démontrer que la menace d’éventuels actes d’hostilité à l’événement nécessiterait une interdiction préventive.
Il n’est pas dit que ce débat soit tranché par la justice : pour l’heure, la réservation du parc n’a toujours pas été formalisée par l’association Smile 13, et sa trésorière, Melisa Thivet, disait jeudi 4 août au Monde ne pas
savoir si elle allait la maintenir. La page de l’événement sur Facebook a également été mise hors ligne.
LE BURKINI EST-IL INTERDIT PAR LA LOI ?
La loi ne se prononce pas sur les tenues à
adopter dans les établissements aquatiques.
La circulaire sur la loi de 2010 concernant le voile intégral
prohibe seulement la dissimulation du visage dans l’espace public, ce qui vise notamment le niqab. Le burkini, qui couvre le corps sans
dissimuler le visage, est donc une tenue tout à fait légale.
En revanche, le règlement intérieur de chaque établissement définit les tenues autorisées ou non et prohibe par exemple celles qui sont jugées non adaptées ou pourraient poser des problèmes d’hygiène.
Il est courant dans des piscines publiques ou privées que le règlement proscrive les vêtements qui ne sont pas exclusivement réservés à la baignade, quand bien même ils seraient adaptés, pour éviter qu’un usager puisse se baigner avec une tenue utilisée à l’extérieur. Ce qui peut viser les shorts et les bermudas, mais aussi le burkini (même s’il n’est pas forcément explicitement nommé).
Plusieurs cas de ce type ont été évoqués dans la presse, à Douai, en 2011, ou à Emerainville, en 2009.
QU’EN EST-IL DES CRÉNEAUX HORAIRES NON MIXTES DANS LES PISCINES ?
Le cas des piscines publiques diffère de celui des établissements privés, car elles sont gérées par la municipalité. En l’absence de jurisprudence sur le sujet, la compatibilité des créneaux confessionnels dans une piscine municipale avec la loi de 1905 sur la laïcité peut faire débat.
Cela n’a pas empêché certaines mairies d’en
proposer. A Sarcelles, un créneau horaire de la piscine avait été mis en place en 2006 le dimanche après-midi pour une association de femmes juives loubavitch, interdites de se baigner en présence d’hommes. La communauté d’agglomération Val-de-France y a mis fin la même année.
A Aix-les-Bains, des créneaux similaires ont été mis en place en 1977 dans la piscine municipale pour les élèves des écoles juives de la ville. La polémique avait éclaté en 2011 après qu’une femme eut essuyé le refus d’accéder aux bassins lors de ces créneaux horaires, à cause de la présence d’élèves.
Il existe aussi dans certaines municipalités des créneaux réservés à certaines populations, sur des critères autres que la religion. Accusée en 2012 d’avoir mis en place des horaires réservés aux femmes musulmanes, la Mairie de Lille dirigée par Martine Aubry s’était défendue en rétorquant qu’il existait des plages horaires spécifiques destinées depuis 2000 à certaines habitantes dans le cadre d’un programme de lutte contre l’obésité, racontait L’Express. La municipalité faisait
valoir qu’il existait aussi des créneaux réservés aux femmes enceintes ou du troisième âge. Il existe également un créneau horaire non mixte à Strasbourg.
François Bayrou (MoDem) s’était quant à lui déclaré favorable en avril 2012
à la mise en place d’horaires non mixtes dans les piscines municipales, à partir du moment où il ne s’agirait pas de créneaux confessionnels. « Il y a des femmes qui pèsent plus lourd que d’autres, et qui ne veulent pas être exposées au regard des hommes dans une piscine » , plaidait-il, maladroitement.
Par Gary Dagorn et Adrien Sénécat """

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: lorient   
Date:   13-08-16 00:15   >>> Répondre à ce message

Un jour vous serez trainés en justice
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   13-08-16 00:33   >>> Répondre à ce message

En quoi je manipule l'info Ndar ?

On sait tres bien en génétique qu'un Picard peut etre plus proche d'un wolf qu"un Breton !
Est Français de souche celui qui partage la culture , les valeurs de ce pays , la façon de vivre , son folklore suivant les régions .....
Moi mon arbre généalogique remonte à 1805 , le reste est perdu avec les guerres de Vendée !



Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   13-08-16 10:44   >>> Répondre à ce message

Michel Marty
Les fondamentalistes en taule !!! Merci Mr le Président !! De proteger le Senegal!! Pays de paix et de tolérance... Amin..
1 • 24 octobre 2015

El Bechir Diop
Occupes toi de charlie c'est mieux pour toi
2 • 29 octobre 2015

Michel Marty
Diop???? Pourkoi Charlie??? Je suis PAS Charlie!! Justement!! Alors tais toi au lieur de dire des conneries tu me connais pas!!
29 octobre 2015

Rassoul Ba
tu népa charlie mais tu pense comme charlisatan. la lutte contr le térorisme népas l'occasion de réglé té compte avec niou la nexul
29 octobre 2015

El Bechir Diop
C toi qui devait te taire!est ce que tu connais l'imam?est ce que tu me connais toi?tais toi
1 • 29 octobre 2015

Michel Marty
🍹🍝tu me parles mal.. Va chier!!! Raciste!!
29 octobre 2015

Ismaila Diallo
Imam seye est un homme de paix
31 octobre 2015

El Bechir Diop
Vas là bas connard !!!
1 novembre 2015

Michel Marty
Disparaît satan!!
1 novembre 2015

El Bechir Diop
Satan est ton parent la preuve tu te caches
1 • 1 novembre 2015

Michel Marty
Je ne me cache jamais..vas t'en...
2 novembre 2015

El Bechir Diop
peureux que tu es.on voit qu'une partie de ton visage.
5 novembre 2015

Michel Marty
Et la partie de mon " tube" tu veux la voir??
5 novembre 2015

Mahamadou Sakho
Vous utilisez des termes sans connaître leur sens
1 • 9 novembre 2015

El Bechir Diop
Je n veux rien de toi mécréant que tu es
13 novembre 2015


Source : Page FB de africeleb


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   13-08-16 10:46   >>> Répondre à ce message

Tu as beau lécher les fesses des sénégalais, ils te reconnaissent tel que tu es, et quand ils te le font savoir, tu réponds par des insultes, comme d'hab !



Message édité (13-08-16 10:49)
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: omega 
Date:   13-08-16 16:49   >>> Répondre à ce message

Mgr Marty ?

Eh ben !

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Méry-sur-seine PAYS : France
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   13-08-16 17:25   >>> Répondre à ce message

Tu ne fais que mentir sur tout le monde !


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   13-08-16 17:29   >>> Répondre à ce message

Mensonge, insulte, bêtise et dictature, c'est le résumé de gorgi !


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Pinke   
Date:   13-08-16 23:05   >>> Répondre à ce message

Sénégal: plusieurs faces de craie soupçonnées de crétinisation absolue. Pitié, pas d'amalgame avec tout autre blanc digne de ce nom. On répète 100 fois par jour: cette débilité génétique blanche n'a rien à voir avec la vraie France!

Chacun sa vérité.
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: guelo 
Date:   14-08-16 01:26   >>> Répondre à ce message

Ferme ta gueule toi et ta pute de femme et allez vivre ailleurs qu'au Sénégal . Pauvre crétin.

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: lorient   
Date:   14-08-16 03:06   >>> Répondre à ce message

Les faces de craie ?
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: lorient   
Date:   14-08-16 03:15   >>> Répondre à ce message

Aubervilliers: mort d'un Chinois après une agression, "ciblage raciste" selon la maire

Les Chinois savent régler leurs compte. Mieux que nous. Ils vont transformer en paté impérial le premier padamalgamé qu'ils croiseront sur leur chemin.
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Pinke   
Date:   14-08-16 11:54   >>> Répondre à ce message

Faces de craie, tu ne connais pas cette appellation?

Dans certain milieux noirs, on appelait une femme blanche une faïence, je te laisse deviner pourquoi.

Chacun sa vérité.
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: lorient   
Date:   14-08-16 13:16   >>> Répondre à ce message

De Quimper ?
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Otaku 
Date:   15-08-16 23:35   >>> Répondre à ce message

Purée, je suis tombé ici presque par hasard, ouvert d'esprit et curieux de toute chose je pensais y trouver des réponses à mes questions sur la religion musulmane...

Le véritable terrorisme se pratique chaque jour sur le net et les réseaux sociaux tels que cette page que j'ai pris le temps d'essayer de comprendre et d'analyser. Bilan, j'ai trouvé ici un ramassis de conneries en tout genre, de désinformation et d'incitation à la haine qui me font clairement penser que pour bon nombre d'entre nous (l'espèce humaine), nous ne méritons pas mieux que le cahos dans lequel nous vivons. Vous me faites vraiment mal au cœur, je n'aimerai pas être dans vos têtes et vivre vos vies. Je retourne de ce pas rejoindre ma gosse et ma femme et m'efforcer de continuer à vivre parmi vous en agissant à mon niveau pour préserver l'amour, la vie, notre terre et œuvrer jusqu'à ce que mort s'en suive à un monde meilleur. Chaque créature vivant sur cette terre devrait en faire de même, le débat d'idée à ce stade de déchéance ne devrait plus être permis. La nature nous a doté de nombreuses facultés dont celle de réfléchir, de penser, d'apprendre. L'être humain n'a jamais cessé de mettre celles ci au service de sa propre destruction. Regardez vous, misérables, vous brûlerez en enfer sur le bûcher de vos haines et de votre vanité.

Vous n'avez donc pas de famille, d'amis, de projets autres que ceux de vous entretuer ?

Lamentable....

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Estaimpuis PAYS : Belgium
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: lorient   
Date:   15-08-16 23:49   >>> Répondre à ce message

Laches nous la grappe pleurnichard
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Mamad   
Date:   16-08-16 00:46   >>> Répondre à ce message

( l'avatar de Solina.....cho. )
(Et l'avatar de....euh ...il, elle, bah c pas grave)
Rien dit hein, c'était juste une ah deux parenthèses

un monde meilleur est possible
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Mamad   
Date:   16-08-16 01:06   >>> Répondre à ce message

Faites l'amour, pas la guerre!
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   16-08-16 01:11   >>> Répondre à ce message

Otaku .....2 syllabes en trop .... :)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   16-08-16 01:15   >>> Répondre à ce message

Bienvenue Otaku et merci pour ton intervention.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   16-08-16 11:10   >>> Répondre à ce message

Il est amusant Otaku ! apparement il post depuis la Belgique et vient sur le forum de Sénégalaisement pour ses questionnements sur l'Islam .....il me semble qu'il y a une forte "colonie" musulmane en Belgique avec imams mosquées librairie , journaux et peut etre des amis musulmans pour te faire une opinion .....

Ici il y a quelques "petits crimes" entre amis mais pas de sang .....ici on n'est pas au Bataclan , ni à l'aéroport de Bruxelles , ni à Nice , ni à St Etienne du Rouvray .... :) ....et les bons sentiments n'ont jamais fait de bonnes politique !

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   16-08-16 11:47   >>> Répondre à ce message

Et pourquoi ne viendrait il pas?
Où est le problème?
Il a le droit de s'exprimer comme tout un chacun.
Plusieurs nationalités sont représentées ici, les forumeurs postent de différents pays.
Et puis Estaimpuis est frontalier avec la France
et il a peut-être des liens avec le Sénégal.
Et combien même!
Et quand tu fais des recherches, tu peux être dirigé ici.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   16-08-16 12:37   >>> Répondre à ce message

Ce site donne beaucoup de renseignements sur le Sénégal mais personnellement je ne viendrais pas ici pour des questionnements religieux .....

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Mamad   
Date:   16-08-16 13:35   >>> Répondre à ce message

Surtout qu'il dit qu'il a fait des recherches. Mais bon...

un monde meilleur est possible
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: omega 
Date:   21-08-16 13:35   >>> Répondre à ce message

Et les merdeux qui viennent se vider les animelles dans des réservoirs black ?

Sont pas cons eux ?

De gros blaireaux dégueulasses.

Au juste qui dégoisait sur DSK ?

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Châlons-en-champagne PAYS : France
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Mamad   
Date:   21-08-16 14:48   >>> Répondre à ce message

:) !thanks !jump !ami !thanks !votea :-(  CC !lova !thanks !hbreak !ring !warn !waw !dj! {\rtf1\ansi\ansicpg1252
{\fonttbl\f0\fswiss\fcharset0 Helvetica;}
{\colortbl;\red255\green255\blue255;\red0\green0\blue0;\red255\green255\blue255;}
\deftab720
\pard\pardeftab720\qc\partightenfactor0

\f0\fs22 \cf2 \cb3 \expnd0\expndtw0\kerning0
\outl0\strokewidth0 \strokec2 :) !thanks !jump !ami !thanks !votea :-(  CC !lova !thanks !hbreak !ring !warn !waw !dj! }
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   21-08-16 18:21   >>> Répondre à ce message

in rfi.fr :
"""Maroc: le roi Mohammed VI appelle à un front commun contre le fanatisme
«Non au terrorisme», peut-on lire sur cette affichette en arabe, lors d'un hommage rendu par des Marocains au consulat français de Rabat, en novembre 2015 après les attentats à Paris et Saint-Denis.
© AFP PHOTO / STR
Par RFI
Publié le 21-08-2016 • Modifié le 21-08-2016 à 13:26
Au Maroc, le roi Mohammed VI a appelé à un front commun pour contrecarrer le fanatisme des jihadistes. Dans un discours à la nation prononcé à l’occasion de son anniversaire, le souverain alaouite s’est principalement adressé à la communauté marocaine vivant à l’étranger.
« Les terroristes qui agissent au nom de l’islam sont des individus égarés condamnés à l’enfer pour toujours. » C’est en qualité de commandeur des croyants dans son pays et descendant du prophète Mahomet que le roi du Maroc s’est exprimé sur les dérives fondamentalistes de l’islam.
La diaspora marocaine, encore très nombreuse à passer ses vacances au pays, a été invitée à préserver sa bonne réputation, et à rester attachée aux valeurs de tolérance qui caractérisent cette communauté.
Le souverain chérifien s’en est également pris à ceux qui instrumentalisent certains jeunes musulmans en Europe, exploitant - a-t-il dit - leur méconnaissance de l’arabe et de l’islam. Mohammed VI est revenu à plusieurs reprises sur la notion de jihad dans le Coran. Envisageable, selon le souverain, uniquement par nécessité d’autodéfense.
Outre ces mises en garde, le roi du Maroc a enfin invité ses concitoyens d’Europe à s’armer de patience, dans ce contexte difficile. La diaspora marocaine, forte de 5 millions de personnes, se sent particulièrement stigmatisée en Europe, après que les attentats de France et de Belgique ont impliqué plusieurs binationaux originaires du Maroc.
Une communauté récemment échaudée aussi en France, après qu’une rixe a éclaté à Sisco en Corse pour un supposé port de maillot de bain islamique. Deux membres d’une famille marocaine avaient été blessés, ce qui avait provoqué l’intervention des autorités consulaires du royaume chérifien.
Manifestation de membres de la communauté marocaine et musulmane à Pordenone, en Italie, le 26 mars 2016, contre le terrorisme islamique. """

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Mamad   
Date:   21-08-16 18:37   >>> Répondre à ce message

Le roi marocain a fait son devoir, celui de tout musulman honnête, condamner cette sauvagerie
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   21-08-16 19:00   >>> Répondre à ce message

Le roi du Maroc est dans son role de commandeur des croyants.....mais que font les autres autorités politiques et religieuses des pays musulmans ? Pas grand chose !
Je rappelle quand meme que le grand écrivain Salman Rushudie est toujours sous le coup d'une fatwas le condamnant à mort !!!! y'a encore du boulot pour que l'Islam soit présentable en Europe..... :)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   21-08-16 20:25   >>> Répondre à ce message

Ils ne dénoncent pas, on critique.
Ils dénoncent, on critique.
Critiquer pour critiquer par haine.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   21-08-16 20:28   >>> Répondre à ce message

Nino se prosterne devant mlp et lui baise les pieds.
Plus sérieux, que font les catholiques devant le Pape et les évêques?

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Mamad   
Date:   21-08-16 21:37   >>> Répondre à ce message

Se prosterner devant quelqu'un ou pas:
"Les actes ne valent que par leur intention", c'est valable pour la religion musulmane

un monde meilleur est possible
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   21-08-16 21:51   >>> Répondre à ce message

Et puis ce sont des symboles!

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   28-08-16 14:37   >>> Répondre à ce message

in lefigaro.fr :
"""Mohammed VI, roi du Maroc et Commandeur des croyants, a prononcé un discours très vigoureux contre Daech. Pour l'historien Pierre Vermeren, c'est une excellente nouvelle, même si son impact sur le djihadisme risque d'être limité.
Spécialiste du Maghreb, Pierre Vermeren est professeur d'Histoire contemporaine à l'Université Panthéon-Sorbonne et membre de l'Institut des mondes africains. Il a récemment publié une nouvelle édition de l' Histoire du Maroc depuis l'indépendance (éd. La Découverte, Paris, 2016).
PUBLICITÉ
FIGAROVOX. - Mohammed VI a prononcé un discours très violent contre l'État islamique et les djihadistes. Est-ce une nouveauté?
Pierre VERMEREN. - Aussi directement et solennellement, je le pense, d'autant plus qu'il ne s'agit pas seulement d'un discours politique mais aussi théologique, au titre de la commanderie des croyants et du chérifisme, puisque Mohammed VI se revendique explicitement de la maison du Prophète Mahomet dans son discours. Cela étant dit, l'État marocain est une cible de l'État islamique, au même titre que la France, puisque le royaume est un allié de ses ennemis - à l'exception de l'Iran -, les États-Unis, Israël, la France, l'Arabie Saoudite, l'Égypte etc. Le Maroc est un «État impie» au même titre que d'autres dans la terminologie du salafisme révolutionnaire, et la police marocaine démantèle très régulièrement des cellules prêtes à passer à l'action sur son sol et contre ses intérêts. Des milliers de Marocains ou de djihadistes européens d'origine marocaine combattent aux côtés de l'État islamique, ce qui pousse le royaume à mener une politique impitoyable contre ceux qui rentrent de ce front, ou ceux qui aspirent à le rejoindre. Le Maroc a déjà payé le prix du sang du terrorisme en 2003, à Casablanca, et dans d'autres opérations, et donc la menace est parfaitement identifiée et combattue par ce pays. À ces occasions, des discours de condamnation très fermes ont déjà été prononcés, mais ils n'avaient pas le même échos en France.
Quelle est son autorité dans l'islam? Est-elle remise en cause par Al-Bagdadi?
Le sultan du Maroc était dans une position religieuse supérieure à celle du calife ottoman à l'époque impériale.
Le Commandeur des croyants et calife marocain, Mohammed VI, qui est aussi roi dans l'ordre politique, incarne l'autorité religieuse suprême en islam sunnite. Le calife est le lieutenant de dieu sur terre, successeur du prophète Mahomet en tant que chef de la communauté des croyants (dans les faits il y a presque toujours eu plusieurs califes concurrents depuis la mort d'Ali). Le sultan du Maroc était dans une position religieuse supérieure à celle du calife ottoman à l'époque impériale (qui a pris fin en 1924), dans la mesure où le sultan du Maroc (devenu roi en 1957) est aussi un chérif, c'est-à-dire un descendant du prophète en ligne directe. Évidemment, le sultan du Maroc, contrairement au vœu émis par Lyautey, n'a pas remplacé le sultan ottoman à la tête de l'islam mondial, ou du moins proche-oriental, ni même occidental, pour reprendre la terminologie des années vingt. Sa puissance politique et religieuse se limite pour l'essentiel au territoire du Maroc et à la diaspora marocaine, ce qui n'est d'ailleurs pas sans poser parfois des problèmes avec certains États européens. Cela étant dit, comme il n'y a pas aujourd'hui d'autorité religieuse supérieure à la sienne dans l'islam sunnite, non seulement les monarques et religieux du monde arabe sont dans une grande déférence à son égard, mais sa parole pèse d'un poids supérieur à celle des autres autorités islamiques. Cela ne veut pas dire que les salafistes en général lui accordent du crédit, puisque justement certains d'entre eux nient son autorité politique en expliquant qu'il ne peut y avoir aucun intermédiaire entre Dieu et les croyants. Une des contradictions majeures des islamistes et des salafistes en particulier est de critiquer toute autorité politique religieuse en islam, qui serait usurpée, et d'en refabriquer une immédiatement: Bagdadi s'est autoproclamé calife, un objectif que les Frères musulmans réclament depuis leur création en 1928, pour combler le grand vide créé par la fin de l'Empire ottoman. Il se place alors de fait en position de concurrence avec le calife marocain, mais je ne crois pas que cela ait une grande importance ni à ses yeux ni aux yeux du roi du Maroc, qui seul peut se prévaloir du chérifisme et de l'ancienneté dynastique.
Ces condamnations peuvent-elles avoir un impact sur les musulmans marocains (ou non), tentés par le djihad?
L'Islam politique a engendré un monstre, dont on pourra longtemps s'interroger sur les causalités et la chaîne des responsabilités.
C'est douteux pour la plupart d'entre eux car les djihadistes se placent dans une logique de djihad international, refusant d'obéir aux pouvoirs politiques et aux pouvoirs nationaux, et subissent en outre des lavages de cerveaux pour devenir des combattants loyaux et prêts à tout au service du djihad international. L'Islam politique a engendré un monstre, dont on pourra longtemps s'interroger sur les causalités et la chaîne des responsabilités, mais dans l'immédiat, je doute que les adeptes de l'État islamique se rangent aux vues du commandeur des croyants marocain. Au Maroc même, devenir islamiste, c'est entrer en dissidence par rapport au commandeur des croyants, puisque cela suppose un défi à son autorité politico-religieuse suprême. Les Frères musulmans ont dû rentrer dans le rang au Maroc, et reconnaître cette commanderie. C'est ce qui leur permet de diriger aujourd'hui le gouvernement. C'est aussi le cas des salafistes marocains, qui sont en train de négocier leur légalisation dans la vie politique marocaine. Ce n'est pas le cas de tous les groupes islamistes, dont certains sont maintenus pour cette raison en dehors du jeu politique marocain. Ce n'est certainement pas non plus le cas de tous les islamistes marocains émigrés ou exilés, même s'ils doivent faire attention à leurs sorties et à leurs propos pour cause de surveillance politique. Dans son discours, le roi se présente comme la seule autorité habilitée à proclamer le djihad. C'est exact, puisque même le jeune chef algérien Abdelkader, en 1832, avait sollicité l'autorisation des oulémas et du sultan de Fès pour lancer son djihad contre les Français (le sultan-calife ottoman lui était en effet inaccessible depuis 1830). Cela dit, les djihadistes marocains du Levant prêtant allégeance au Calife Bagdadi, ils se situent en dehors de l'allégeance au roi du Maroc. Outre un rappel à l'ordre et à la loi islamique, le roi du Maroc s'adresse donc ici aux émigrés mais aussi aux Occidentaux, afin de leur rappeler l'illégitimité religieuse à ses yeux du combat engagé par les djihadistes révolutionnaires.
Le Maroc a connu en 2003 de violents attentats. Quelle est sa politique pour réduire la menace terroriste?
La politique anti-terroriste du Maroc est assez impitoyable et extrêmement répressive.
Sa politique est assez impitoyable et extrêmement répressive, même si cela reste dans des formes plus convenues qu'en Égypte ou a fortiori qu'en Syrie ou qu'en Irak. Dans ces pays, les djihadistes ou apprentis djihadistes sont éliminés. Au Maroc et en Algérie, la police politique et les forces de sécurité sont très vigilantes face à toute subversion ou tentative de subversion, car l'histoire algérienne notamment a montré que la violence politique des djihadistes est sans limite. L'État se protège donc, surveille la population, arrête les djihadistes de retour du Golfe, enquête sur /voire punit les familles de ces personnes etc. En 2003, une rafle géante de plusieurs milliers de personnes avait donné un coup de pied dans la fourmilière salafiste et wahhabite du pays, mais la politique menée aujourd'hui est beaucoup plus ciblée, précise, et s'est en quelque sorte professionnalisée. Le Maroc et la Tunisie ont commis me semble-t-il une erreur d'appréciation au début de la guerre en Syrie en 2012 en laissant pâtir des apprentis djihadistes pour s'en débarrasser… À la différence de l'Algérie échaudée par le retour des Afghans au début des années 1990. Le retour des guerriers-terroristes est en effet très difficile à appréhender, et c'est pourquoi aujourd'hui, il est très difficile de quitter le Maghreb vers le Moyen-Orient, et que les départs transitent désormais par une Europe qui elle aussi a mis du temps à comprendre les risques. Parallèlement à l'aspect sécuritaire, le Maroc engage une lutte idéologique et religieuse par une réforme des enseignements et contenus islamiques normatifs enseignés à la jeunesse. Oulémas, imams et instituteurs sont associés à ce gigantesque effort, mais sans que cela ait le même sens qu'en France, puisque la République laïque et la «Monarchie de mission divine» (selon Hassan II) ont des objectifs politiques sensiblement différents.
Dans une partie de son discours, le roi du Maroc met en cause la colonisation, coupable à l'entendre, d'avoir indirectement enfanté le monstre terroriste. Est-ce une réalité?
L'exemple de la Corée du sud infirme la vieille approche anti-coloniale.
L'exemple de la Corée du sud, devenue plus riche que nombre de pays occidentaux, après avoir été longtemps colonisée, exploitée puis ravagée par la guerre au début des années cinquante, infirme cette vieille approche anti-coloniale. Elle illustre la phrase de Jean Bodin, «Il n'est de richesses que d'hommes». En revanche, la colonisation a été le cadre dans lequel est né le salafisme, oui. Mais on peut le lire non pas comme la conséquence de la colonisation mais comme celle de l'affaiblissement, puis de la disparition du contrôle des sultans en Égypte. Les sultans avaient empêché la diffusion des idées salafistes en interdisant l'ijtihad, la libre interprétation des textes religieux. Dès que leur autorité a fléchi, comme dans l'Égypte coloniale, l'ijtihad est repartie de plus belle, et cela a donné (notamment) le salafisme dans ses différentes acceptions et formules. Dès le XVIIIe siècle d'ailleurs, le wahhabisme était né dans le désert d'Arabie loin du contrôle des sultans ottomans, et cela n'avait rien à voir avec la colonisation. D'ailleurs, la péninsule arabique intérieure n'a jamais été colonisée… et elle est le théâtre du fondamentalisme islamique le plus dur. La colonisation n'explique pas plus le terrorisme que la guerre d'Indochine n'explique la politique de François Hollande. Mais il faut rappeler le contexte dans lequel le roi prononce ces paroles: l'anniversaire de l'exil du sultan Mohammed V et de son fils Moulay Hassan par la France coloniale aux prises avec les débuts de la guerre d'Algérie, le 20 août 1953. C'est cela quel roi du Maroc a célébré le 20 août dernier. En outre, il s'adressait aussi aux pays africains, dans le cadre de la réintégration voulue par le Maroc de son siège au sein de l'Union africaine ; et cette thématique anti-coloniale fait toujours florès en Afrique, quand bien même trois générations ont maintenant vécu depuis les indépendances. """

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   28-08-16 15:19   >>> Répondre à ce message

la Corée n'a jamais été colonisée !!!! ...seulement sous influence Japonaise une dizaine d'années vers 1900....

Tout en étant Commandeur des Croyants le roi du Maroc n'est pas toujours écouté .....c'est pas gagné avec les apprentis djihadistes

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   28-08-16 21:53   >>> Répondre à ce message

Moi, je ne connais pas la Corée.
in Wikipédia :
""" La colonisation de la Corée par le Japon commence en 1905 par l'établissement d'un
protectorat. Cependant, depuis 1894, les deux pays étaient déjà liés par un traité d'alliance militaire. Ce protectorat, d'abord établi par le
traité de Portsmouth qui clôt la guerre russo-japonaise, est confirmé par divers accords bilatéraux. Le plus important d'entre eux est le pacte Taft-Katsura, signé entre le ministre américain de la Guerre W. H. Taft et le premier ministre japonais Katsura Tarō. Cette occupation est renforcée par la signature d'un
traité d'annexion en août 1910. Bien que les différents actes établissant ce protectorat, puis cette annexion, aient été signés sous la contrainte, dans le cadre d'une « politique de la canonnière », les Japonais désignent cette annexion sous le nom de nikkan heigô, la fusion nippo-coréenne, conforme au droit international de l'époque.
L'Empire japonais prit durement en main la péninsule et exerça une domination souvent qualifiée d'impitoyable, nettement freinée par la résistance des Coréens. Avec la
Seconde Guerre mondiale, l'enseignement du coréen, qui avait été auparavant obligatoire, est arrêté le 31 mars 1941. La Corée sert de réservoir aux Japonais, qui y puisent matières premières, denrées agricoles, et, durant la Seconde Guerre mondiale, de la main-d'œuvre à coût inférieur pour leurs usines. Beaucoup de femmes servirent de prostituées ( femmes de réconfort) aux soldats japonais durant la Seconde Guerre mondiale. La situation se maintint jusqu'à la reddition du Japon le 15 août 1945 (Gyokuon-hōsō). La Corée fut alors divisée en deux zones d'occupation administrées respectivement par l' Union des républiques socialistes soviétiques (au nord) et les États-Unis (au sud).
Politique coloniale japonaise
La Corée en tant que province de l'empire du Japon.
La colonisation de l'Empire coréen, pays pauvre et archaïque, divisait au Japon. Le clan Chōshu l'avait soutenu, et c'est un de ses membres, Hirobumi Itō, qui est nommé Résident général en 1906. Après l'assassinat d'Hirobumi par le résistant coréen An Jung-geun le 26 octobre 1909, c'est le général Terauchi, ministre de la Guerre depuis 1902, qui prend en main l'administration du pays et qui fait signer à celui-ci le traité d'annexion d'août 1910 à l'Empereur Sunjong, à la grande satisfaction du gouvernement japonais.
La politique japonaise de colonisation de la Corée comprend divers volets :
propagation de l'éducation élémentaire.
développement de l'économie mal organisée.
promotion de la culture japonaise en réservant la culture coréenne.
Ces mesures suscitent dès 1905 (et même avant, car c'est un mouvement allant croissant) l'hostilité des Coréens, et donnent lieu à toutes sortes de manifestations. Ces manifestations entraînent une présence militaire croissante, provoquant des attentats en réponse, eux-mêmes suivis par de fortes répressions.
Exploitation économique
Le Japon Town d'Inchon en 1906.
La domination japonaise méprisa la majeure partie de la population coréenne, pour deux raisons principales :
les Japonais n'avaient pas préparé cette annexion, qu'ils estiment dès le départ trop coûteuse, et qu'ils cherchent à rentabiliser en modernisant un pays archaïque ;
les Japonais méprisaient les Coréens, peuple vaincu, jugé mou et peu travailleur
[réf. nécessaire].
Déjà commencée à la fin du XIXe siècle, elle prend de plus en plus d'ampleur après la mise en place du protectorat :
création de la Tōyō Takushoku Kabushiki Kaisha (Compagnie orientale de mise en valeur) en 1908 ;
création de la Banque de Chosen en 1909, avec imposition d'une monnaie unique, le
yen coréen, en 1910 ;
délocalisation des zaibatsus dans les années 1930, afin d'industrialiser la Corée, puis de produire des armes au plus près du front chinois après 1937.
Outre l’exploitation économique, le Japon impérial a effectué des recherches sur les
tombes royales du Koguryŏ, datant des premiers siècles de l'ère chrétienne, ce qui a été considéré par les Coréens comme un pillage du pays.
Agriculture
En 1905, la Corée était à peine autosuffisante. Le recensement dynastique de 1906 donne environ 6 millions d'habitants, mais ce chiffre était notoirement connu pour être sous-évalué, car il servait de base à l'imposition. Le recensement japonais trouve lui 12 millions d'habitants. La population est en augmentation rapide : dès 1910, elle atteint 14 millions d'habitants. Il faut donc que le colonisateur trouve de quoi nourrir tous ces nouveaux venus avant d'espérer importer chez lui des denrées nouvelles. Les paysans coréens sont massivement expropriés, et deviennent métayers à 77 % ; 25 % de la
surface agricole utile est directement aux mains des Japonais. Des cultures d'hiver sont introduites, et permettent d'obtenir une double récolte. C'est ainsi qu'avec une SAU de 4,5 millions d'hectares par an au début du siècle, la Corée passe à 6 millions d'hectares cultivés à la veille de la guerre. La culture du riz est généralisée, pour son meilleur rendement calorifique, et les récoltes sont destinées en priorité vers la métropole : 40 % en 1938. La ration de riz des Coréens passe de 126 litres par an et par personne à 72 litres pendant la colonisation japonaise ; même si cette baisse est en partie compensée par de nouvelles cultures ( maïs, millet), la malnutrition est patente.
Celle-ci, jointe aux expropriations, à la modernisation de l' agriculture et à l'augmentation de la population coréenne, provoque une forte baisse de la population agricole et un exode rural ; de 90 % en 1905, la proportion d'agriculteurs passe à 75 % en 1938. L'exode rural et l'augmentation de la population (qui passe de 14 millions en 1910 à 25 millions en 1944) fournit aux usines japonaises une main-d'œuvre abondante. Une partie de celle-ci est partie au Japon dans les
années 1920, une autre étant déportée pour travailler dans les usines, soit comme domestiques, au moment de la Seconde Guerre mondiale.
Infrastructures et industries
C'est d'abord dans le domaine des infrastructures que l'effort japonais s'est fait le plus important : 25 000 km de routes et 5000 kilomètres de chemin de fer sont construits en un tiers de siècle, dans un pays montagneux, avec tous les ouvrages d'art que cela suppose. De grands ports sont aménagés à Incheon,
Pusan, Ulsan. Afin de disposer d'une main-d'œuvre de qualité, le Japon crée de nombreuses écoles : le nombre d'enfants allant à l'école passe de 20 000 à 900 000 de 1910 à 1937. Les cadres subalternes sont ainsi directement disponibles sur place. Des centrales hydro-électriques sont construites dans le nord, principalement sur le Yalou et le Tiumen. Enfin, les richesses minières du nord de la Corée sont exploitées, et en partie transformées sur place, les vallées du Yalou et du Tiumen devenant d'importantes régions industrielles. À la veille de la Seconde Guerre mondiale, 20 % de la production industrielle japonaise provenait de la Corée.
Réduction en esclavage et cobayes
Deux millions de Coréens ont été directement réduits en esclavage durant la Seconde Guerre mondiale. Certains sont partis travailler au Japon, d'abord volontairement, pour échapper aux dures conditions de vie en Corée ; d'autres ont été déportés pour répondre aux besoins de l'industrie nippone, au moment de la guerre sino-japonaise. Les cadences de travail, les conditions d'hébergement, l'absence de soin en fit mourir beaucoup. Les principales sociétés japonaises à les avoir exploités, Kajima Gumi,
Naji-Fujikoshi, Mitsubishi, Nippon Steel Corporation n'ont jamais reconnu ce fait, et ont été indemnisées par le gouvernement japonais en 1945, à la libération des Zainichi, pour compenser la perte de main-d'œuvre. Des enrôlements de force dans l'armée ont également eu lieu. Enfin, il y eut des Coréennes qui ont été forcées de se prostituer pour l’armée et la marine japonaise (voir
femmes de réconfort).
De plus, en vertu de l'ordonnance impériale de prévention de la lèpre, les malades coréens pouvaient être soumis à des travaux forcés[1] et stérilisés de force. Les Lois sur la Prévention de la Lèpre de 1907 et 1931 permettaient l'internement des malades dans des sanatorium où l'avortement et la stérilisation étaient monnaie courante[2], en raison notamment du fait que bon nombre de scientifiques nippons soutenaient que la constitution physique prédisposant à la lèpre était héréditaire[3]
Des témoins racontent d'autre part qu'en plus des prisonniers chinois, russes, indonésiens et australiens, plusieurs coréens ont été utilisés par les unités de recherche bactériologiques de Shiro Ishii comme cobayes humains pour tester sur des organes vivants les effets de maladies et de gaz toxiques[4]. Certains des Coréens déplacés au Japon y sont restés, créant une situation postcoloniale typique des décolonisations. Aujourd'hui, il reste encore 625 000 Zainichi, ces Coréens du Japon, qui refuse en 1947 de leur accorder la nationalité japonaise. Deux organismes coréens, le Chôsen Rôren, qui soutient la politique de Pyongyang, et le Mindan, soutien de la Corée du Sud, tentent dès les années 1950 de les contrôler, au bénéfice de leur État. Dans les années 1960, environ 90 000 Zainichi ont choisi de s'installer en Corée du Nord.
Résistance à la colonisation
Assez rapidement, un sentiment fortement hostile au colonisateur se développe. Des soulèvements populaires ont lieu. À la seconde conférence de La Haye, en 1907, les officiels du régime protestent officiellement contre le protectorat japonais. Le 26 octobre 1909, le représentant du Japon en Corée,
Hirobumi Itō, est assassiné à Harbin en Mandchourie. Après le traité d'annexion (28 août 1910), arrestations arbitraires, tortures et brimades furent couramment utilisées par le colonisateur japonais, afin de briser l'opposition et d'asseoir le régime colonial. Cette opposition se manifeste cependant au moment des funérailles du dernier roi de
Joseon, Kojong (고종), mort dans son palais de Toksu. Les funérailles du 1er mars donnent lieu à un vaste mouvement de protestation ( mouvement Samil), avec une proclamation d'indépendance rédigée par un comité réunissant tous les intellectuels du pays et s'inspirant des 14 points du président Wilson, pourtant déconsidéré à Versailles, et des manifestations rassemblant dans tout le pays des millions de personnes. Celles-ci sont réprimées dans le sang. Environ 7000 opposants sont tués, dont certains sous la
torture, et 40 000 jetés en prison[réf. nécessaire], dont Ryu Gwansun, une héroïne de ce mouvement ayant soulevé plusieurs villages.
Fuite des Coréens
Menacés de massacre, expulsés de leurs terres au profit des colons japonais, de nombreux paysans coréens quittent leur pays. Certains choisissent la Mandchourie, terre traditionnellement proche culturellement de la Corée (elle a longtemps fait partie des divers royaumes coréens, bien que ce point soit réfuté par la Chine, Baekje, Koguryo et
Choson) ; d'autres acceptent l'émigration au Japon.
Résistance culturelle
Dans les années 1920, la littérature coréenne connaît un renouveau, entamé dans les premières années du siècle, appelé
shinmunhak (신문학, littérature nouvelle). Il profite de la détente relative survenue après la répression du mouvement Samil. En effet, l'ampleur du mouvement remet en cause l'efficacité de la méthode choisie, et une politique culturelle ( bunka seiji) est mise en place par le gouverneur général japonais Saitô Makoto. Ce mouvement, qui compte surtout des poètes, fait un grand usage des vers libres et s'écrit en hangeul (한글), l'alphabet coréen. Ch'oe Namsŏn est la tête de file de ce mouvement.
Résistance politique et militaire
Le 1e mars 1919, soulèvement contre l'occupant japonais et déclaration d'indépendance
.
Un gouvernement coréen en exil est formé le 19 mars 1919 sous la direction de Syngman Rhee (이승만), dans la concession française de Shanghai. En 1932, il plaide la cause de son pays devant la Société des Nations. Le 9 décembre 1941, il déclare la guerre à l'Allemagne et au Japon et crée l'Armée pour la restauration de l'indépendance. Enfin, en 1943, il participe à la conférence du Caire, qui prévoit l'indépendance de la Corée.
Des activistes se réfugient en Mandchourie et forment des commandos qui lancent des raids en Corée ou harcèlent les colons japonais du Mandchoukouo. Parmi eux, se trouve Kim Il Sung, qui intègre le parti communiste coréen fondé en 1925. Il crée l'Union pour abattre l'impérialisme en 1926, puis le 25 avril 1932, l'armée de guérilla populaire anti-japonaise, qui devient ensuite l'Armée révolutionnaire populaire de Corée. Le 5 mai 1936, il crée l'Association pour la restauration de la patrie en Mandchourie. Ces groupes sont cependant plus utilisés par le
Parti communiste chinois pour lutter en Chine contre les Japonais. Certains activistes rejoignent les troupes du Kuomintang."""

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: lorient   
Date:   28-08-16 22:05   >>> Répondre à ce message

Quel lourdingue ce Ndar
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: lorient   
Date:   28-08-16 22:16   >>> Répondre à ce message

Charlon commence à se rendre compte qu'il a confier les rênes de sa petite entreprise à un gros nullard,
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   28-08-16 22:18   >>> Répondre à ce message

in clio.fr :
"""La Corée sous la domination japonaise
Si le traité d’annexion de 1910 faisait de la Corée une partie intégrante de l’Empire japonais, la péninsule va être soumise de fait à un régime colonial impitoyable qui trouve ses racines dans un passé lointain puisque les premiers documents historiques japonais, contemporains du VIIIe siècle, manifestent le plus grand mépris pour des voisins considérés comme des « barbares ». Historien de la Corée, André Fabre ( Histoire de la Corée,
Éditions de l’Asiathèque) constate donc « qu’une fois totalement maîtres de la Corée, les Japonais firent tous les efforts nécessaires pour l’exploiter au maximum, la priver de son âme et en faire une loyale province d’outre-mer de Sa Majesté l’Empereur du Japon ».
1910 : Le Gouvernement général japonais crée un bureau du cadastre qui va contribuer de fait à la mise en œuvre de l’expropriation des terres coréennes. Le processus est confirmé en 1912 quand une loi demande aux propriétaires de faire la preuve de leurs droits dans un délai limité, ce qui va fournir aux Japonais l’opportunité de nombreuses confiscations foncières. La construction de voies ferrées ou la désignation de certaines zones comme « terrains militaires » ne feront qu’aggraver encore les effets de cette politique. Au début des années 1930, les autorités japonaises se seront ainsi approprié 40 % des terres coréennes. Cette politique vise à augmenter la production de riz destinée à l’exportation vers l’archipel nippon (qui correspond à la moitié de la récolte coréenne au cours des vingt ans qui suivent l’annexion). Les expropriations réalisées poussent les paysans coréens à l’exode rural ou à l’émigration vers la Mandchourie ou la Sibérie, parfois vers le Japon où leur situation de travailleurs immigrés n’est guère brillante. Dans le domaine industriel, la part des capitaux investis par les Japonais est en 1929 dix fois plus importante que celle fournie par les Coréens. De manière générale, l’occupation japonaise correspond à un appauvrissement de la population coréenne, aussi bien à la campagne qu’en ville, même si le pays voit se développer de nouvelles activités. Dans le système mis en place par les occupants, la Corée est appelée à fournir du riz ou des matières premières telles que la laine et le coton dont la production et la culture sont introduites par les occupants pour limiter, crise des années trente oblige, le coût des importations en provenance de pays tiers. Dans le même temps, le faible coût de la main-d’œuvre coréenne encourage les entrepreneurs nippons à s’installer dans la péninsule, ce qui contribue à son décollage industriel, même si les habitants n’en profitent guère.
1911 : Toutes les forêts coréennes passent sous le contrôle du gouvernement général japonais qui entreprend une politique de déboisement massif en vue d’augmenter la surface agricole.
1912 : Les autorités japonaises prennent le contrôle des pêcheries coréennes et les pêcheurs nippons peuvent désormais exploiter les eaux coréennes, au détriment de leurs homologues locaux.
1er mars 1919 : À la veille des obsèques du dernier souverain coréen Kojong, prévues pour le 3 mars, les représentants des diverses communautés religieuses réunis à Séoul proclament l’indépendance du pays et organisent une manifestation dans la capitale. Ce mouvement était l’aboutissement de la fermentation politique et intellectuelle qui – au moment où se réunissait à Paris la Conférence de la Paix qui devait mettre un terme à la Première Guerre mondiale et bâtir un nouvel ordre international – engendrait en Corée comme partout dans le monde les revendications d’indépendance de nombreuses nationalités opprimées à des titres divers (la naissance de la Tchécoslovaquie, des Républiques baltes ou de la Yougoslavie allaient en ce sens, tout comme la résurrection de la Pologne, mais le sort réservé aux revendications arabes en Syrie ou en Égypte, aux demandes indiennes ou aux attentes exprimées dans le Caucase ou le Turkestan russe ne pouvait laisser que peu d’espoir aux patriotes coréens dont le leader, Syngman Rhee, réfugié aux États-Unis, n’avait même pas obtenu un visa lui permettant de se rendre à la Conférence de la Paix. La manifestation du 1er mars se voulait non violente mais la trentaine de signataires de la déclaration d’indépendance furent immédiatement arrêtés sur ordre des autorités japonaises. Celles-ci ne purent empêcher cependant la manifestation prévue et le succès rencontré par celle-ci fit que des actions analogues se multiplièrent à travers tout le pays, témoignant de la volonté du peuple coréen de retrouver son indépendance. Pris de court, les Japonais réagissent cependant avec la plus grande violence. L’armée intervient aux côtés de la police et de la gendarmerie pour briser le mouvement et la répression fit plus de sept mille tués auxquels il faut ajouter de nombreux blessés et près de cinquante mille arrestations. Parmi les victimes une jeune fille de 16 ans, Yu Kwan-Sun, meurt en prison sous la torture et symbolise ce mouvement de résistance nationale de mars 1919, analogue au mouvement chinois du 4 mai, qui ne rencontre guère d’écho à l’extérieur, où les puissances qui viennent de sortir victorieuses du conflit mondial ne souhaitent pas embarrasser le Japon, qu’elles cherchent au même moment à écarter de Chine tout en limitant ses ambitions navales (conférences de Washington de 1921-1922).
21 mars 1919 : Un Conseil national coréen formé à Vladivostok le 17 mars constitue un gouvernement provisoire. Un autre gouvernement provisoire de la République de Corée est créé à Shanghai le 11 avril ; un troisième, éphémère, voit le jour à Séoul le 21 avril. De ces trois gouvernements, c’est celui de Shanghai qui va réussir à s’imposer et à incarner la résistance nationale coréenne à l’occupation japonaise. Son président est Syngman Rhee qui veut instaurer un régime républicain et n’entend pas œuvrer à la restauration de la dynastie des Yi. Ce n’est qu’après 1937 et l’attaque japonaise contre la Chine qu’il commence à être sérieusement considéré sur le plan international. Il suit alors le gouvernement nationaliste chinois replié à Tchong King dans le Sichuan en raison de l’invasion nippone puis déclare la guerre au Japon après l’attaque de Pearl Harbour en décembre 1941. Cette attitude ne pouvait que lui valoir le soutien de Washington et c’est ce gouvernement de Shanghai qui s’installera dans la zone d’occupation américaine de Corée le 23 novembre 1945.
1920 : Venus de Mandchourie voisine – qui fait pour eux office de sanctuaire dans la mesure où près d’un million de Coréens y ont émigré –, des combattants coréens sont encore en mesure de monter coups de main et embuscades et d’infliger des pertes sensibles aux unités japonaises. Les Japonais répliquent par des représailles aveugles contre les populations civiles, ce qui limite les possibilités d’action des combattants coréens.
1921 : Création de la Société d’étude de la langue coréenne qui va contribuer à la résistance culturelle à l’occupation nippone.
1924 : Création de l’Université impériale de Séoul. Cette mesure aux effets limités (le nombre des étudiants coréens ne doit pas dépasser un tiers des effectifs) s’inscrit dans une volonté du Japon de desserrer quelque peu sa mainmise sur la Corée afin de la faire mieux accepter par les habitants du pays. Les fonctionnaires japonais sont désormais habillés en civil et l’on s’efforce de rendre plus discrète l’armée d’occupation. Quelques postes sont offerts à des Coréens dans l’administration et la publication de journaux quotidiens en langue coréenne est autorisée. L’essor que connaît alors la littérature nationale contribue à l’affirmation de l’identité coréenne.
1925 : Création à Séoul d’un parti communiste coréen. Dès 1918 des Coréens exilés en Sibérie ont pris contact avec les bolcheviks et ont participé à la lutte contre les Blancs et les Japonais. Les communistes coréens organiseront quelques coups de main contre la police dans le Nord du pays.
1925 : Les Japonais s’entendent avec le « seigneur de la guerre » chinois Tchang tso Lin, qui contrôle alors la Mandchourie, et obtiennent de lui qu’il leur livre de nombreux combattants coréens. Les possibilités de la résistance antijaponaise s’en trouvent considérablement limitées et la mainmise nippone sur la Mandchourie à partir de 1931 permet à l’occupant de sécuriser sa conquête.
Août 1928 : L’arrestation de la plupart des dirigeants communistes coréens limite considérablement les possibilités d’action du parti.
Novembre 1929 : Émeute de Kwangju. Une bagarre entre étudiants japonais et coréens déclenche une période d’agitation qui mobilise des dizaines de milliers de jeunes Coréens contre l’annexion du pays, ce qui confirme la persistance d’un puissant sentiment national.
1931 : Incident de Manchourie. Le Japon s’engage dans la constitution de l’empire du Mandchoukouo confié à Pou Yi, le dernier empereur mandchou de Chine renversé par la révolution de 1912.
1932 : Tentative d’attentat perpétrée par un patriote coréen contre l’empereur du Japon. La même année, un autre lance une bombe dans un parc de Shanghai, tue le général japonais Shirakawa et blesse l’amiral Nomura.
1936 : Une ordonnance ouvre la voie de la répression policière des délits d’opinion, baptisés « crimes idéologiques ».
1937 : Le Japon attaque la Chine. La Corée devient une base arrière importante pour la campagne engagée par les Japonais en Chine et son activité industrielle change de nature, passant de l’industrie agroalimentaire ou de transformation à l’industrie lourde nécessaire à l’effort de guerre nippon. La population ouvrière coréenne connaît ainsi un développement rapide pour représenter deux millions d’actifs en 1945 à l’issue du second conflit mondial. L’attaque contre la Chine conduit également l’occupant à renoncer à toute posture libérale vis-à-vis de la population coréenne. Le seul mot d’ordre désormais admis affirme l’unité sans faille de la Corée et du Japon. Le japonais devient langue obligatoire et les publications en langue coréenne sont interdites. L’assistance aux rites shinto devient bientôt elle aussi obligatoire et les chrétiens qui s’y refusent sont emprisonnés.
1937 : Staline déporte vers l’Asie centrale les Coréens de Sakhaline et de l’Extrême-Orient soviétique.
1938 : Le durcissement de la domination japonaise fait que la Corée compte alors près de quarante mille détenus politiques. De nombreux opposants se recrutent parmi les deux cent mille chrétiens que compte alors le pays.
1938 : Les divers groupes de partisans coréens qui ont lutté depuis une vingtaine d’années contre le Japon se rassemblent en une « armée de la restauration » qui se met au service du gouvernement provisoire coréen établi en Chine. Cette force se battra aux côtés des Chinois et certaines unités seront engagées aux côtés des Britanniques en Birmanie.
1939 : Les autorités japonaises imposent aux Coréens un Service du travail obligatoire qui concernera plus de quatre millions de personnes en 1945, dont 1 260 000 employées au Japon comme main-d’œuvre non qualifiée.
1941 : L’occupation japonaise s’appuie à cette date sur 60 000 policiers appuyés par 180 000 auxiliaires qui assurent l’encadrement et le contrôle de la population. La situation des Coréens empire, notamment celle des paysans (70 % de la population) qui voient désormais les deux tiers de leurs récoltes de riz exportés vers le Japon. Des emprunts forcés et la collecte des métaux précieux sont opérés sous le couvert de campagnes patriotiques de contributions volontaires à l’effort de guerre en faveur de la Grande Asie orientale.
1943 : Dissolution de la Société pour l’étude de la langue coréenne. L’usage de la langue coréenne est interdit dans la rue et les Coréens sont invités à japoniser leurs noms de famille. Dès 1941, les programmes d’enseignement japonais ont été imposés en Corée. Une Société d’amitié coréo-japonaise apparaît cependant favorable à l’intégration à l’Empire japonais et compte de nombreux adhérents, sincèrement convaincus de la communauté de destin entre les deux pays ou simples opportunistes. De manière générale, la politique d’assimilation forcée mise en œuvre par le Japon se heurte à la résistance passive de la majeure partie de la population.
1943 : Mobilisation des Coréens dans l’armée japonaise. Dans le même temps, des dizaines de milliers de jeunes Coréennes sont arrachées à leurs familles pour servir de « filles de réconfort » dans les maisons de plaisir réservées, dans toute l’Asie occupée, aux militaires japonais.
1er décembre 1943 : À l’issue de la conférence du Caire à laquelle participent les États-Unis, la Grande-Bretagne et la Chine de Tchang Kaï-chek, les trois puissances affirment leur volonté de restaurer l’indépendance de la Corée « en temps voulu », une formulation qui allait se révéler porteuse de lourdes incertitudes.
Juillet 1945 : Lors de la conférence de Potsdam, les alliés victorieux réaffirment le principe d’une restauration de l’indépendance de la Corée, qui est approuvé par Staline.
6 et 9 août 1945 : Bombardements nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki. Le 8 août, Staline a déclaré la guerre au Japon et l’armée rouge est entrée en Mandchourie. Les forces soviétiques poussent naturellement en direction du nord de la Corée où elles entrent le 12 août et occupent Pyong Yang.
15 août 1945 : Le Japon accepte la capitulation sans conditions exigée de lui par les Américains. Elle est signée le 2 septembre suivant en baie de Tokyo.
8 septembre 1945 : Les Américains débarquent en Corée. Ils ont prévu avec les Soviétiques de diviser temporairement le pays en deux zones séparées par le 38e parallèle, dans lesquelles les uns et les autres recevraient la reddition des troupes japonaises et assureraient le maintien de l’ordre en attendant la mise sur pied d’un gouvernement coréen. """

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   28-08-16 22:51   >>> Répondre à ce message

....puis guerre civile Corée du Nord / Corée du Sud de 1950 à 1953 sans vainqueur mais 1 million de civils morts et autant de militaires , l'armistice de Pan Mun Jon enterine le 38è parallèle comme frontière.....
60 ans plus tard on meurt de faim en Corée du Nord et la Corée du Sud (au même niveau que le Ghanaen 1960 ) a rattrapé les nations développées : Samsung , Kia , Hyundai , 1er constructeur de navires et une coopération de plus en plus présente en Afrique ! cerise sur le gateau la Corée a de plus en plus de concertistes en musique classique.....mais comment font-ils ?????

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   28-08-16 23:07   >>> Répondre à ce message

SaitouYaka est phénoménal.
Voir son post de 15:19.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   29-08-16 11:33   >>> Répondre à ce message

Pan sur le bec ! Effectivement j'ai fait une erreur , je ne ma rappelais plus que les Japonais soient resté jusqu'à la Sde guerre mondiale

Pär contre pas d'erreur dans mon post de 22h51 , je repose la question : COMMENT FONT-ILS ?????

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   29-08-16 13:51   >>> Répondre à ce message

Il ne vous est pas interdit d'ouvrir un sujet sur la Corée !tongue


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   29-08-16 14:00   >>> Répondre à ce message

Corée , Chine , Vietnam ....Je crois que ça n'intéresse pas grand monde , pourtant l'Afrique devrait étudier comment ces pays se sont développés ....

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: dzeta 
Date:   29-08-16 14:32   >>> Répondre à ce message

"Il ne vous est pas interdit d'ouvrir un sujet sur la Corée"

Sans aucun doute.

Encore que ces pays sont de plus en plus présents sur le continent africain.

Et je suis d'accord avec Eureka pour reconnaître qu'ils se sont fait une place prépondérante malgré tout ce qu'ils ont vécu.

Je ne vais pas faire mon important... mais je suis allé aux deux endroits (Asie et Afrique)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Châlons-en-champagne PAYS : France
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Eureka 
Date:   29-08-16 14:56   >>> Répondre à ce message

Les pays Asiatiques s'appuient sur une culture (ou civilisation ) tres ancienne et tres forte , un nationalisme tres fort , une culture du travail tres forte et une curiosité pour les autres continents et cultures tres forte .....je suis toujours impressionné du nombre d'Asiatiques dans les musées en France par exemple......en plus il risque de bouffer l'Europe ... :)

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Dakar PAYS : Senegal
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   29-08-16 15:24   >>> Répondre à ce message

Rappellez le sujet de ce fil de discussion?

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   29-08-16 15:30   >>> Répondre à ce message

Auteur: Solina Date: 29-08-16 13:51 >>> Modifier mon message >>>Répondre à ce message

Il ne vous est pas interdit d'ouvrir un sujet sur la Corée

Ou sur l'Asie !


 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   29-08-16 18:22   >>> Répondre à ce message

Déjà ne pas être hors-sujet la fouine du pré.
Cela ne va pas durer!

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Pinke   
Date:   29-08-16 22:26   >>> Répondre à ce message

Vaffanculo! Il n'a qu'à ouvrir ses propres sujets le grec! La chine et la Corée, encore et encore, c'est parfait.

Chacun sa vérité.
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Angiiie... 
Date:   30-08-16 12:19   >>> Répondre à ce message

Otaku
Date: 15-08-16 23:35 >>> Répondre à ce message

Purée, je suis tombé ici presque par hasard, ouvert d'esprit et curieux de toute chose je pensais y trouver des réponses à mes questions sur la religion musulmane...

Le véritable terrorisme se pratique chaque jour sur le net et les réseaux sociaux tels que cette page que j'ai pris le temps d'essayer de comprendre et d'analyser. Bilan, j'ai trouvé ici un ramassis de conneries en tout genre, de désinformation et d'incitation à la haine qui me font clairement penser que pour bon nombre d'entre nous (l'espèce humaine), nous ne méritons pas mieux que le cahos dans lequel nous vivons. Vous me faites vraiment mal au cœur, je n'aimerai pas être dans vos têtes et vivre vos vies. Je retourne de ce pas rejoindre ma gosse et ma femme et m'efforcer de continuer à vivre parmi vous en agissant à mon niveau pour préserver l'amour, la vie, notre terre et œuvrer jusqu'à ce que mort s'en suive à un monde meilleur. Chaque créature vivant sur cette terre devrait en faire de même, le débat d'idée à ce stade de déchéance ne devrait plus être permis. La nature nous a doté de nombreuses facultés dont celle de réfléchir, de penser, d'apprendre. L'être humain n'a jamais cessé de mettre celles ci au service de sa propre destruction. Regardez vous, misérables, vous brûlerez en enfer sur le bûcher de vos haines et de votre vanité.

Vous n'avez donc pas de famille, d'amis, de projets autres que ceux de vous entretuer ?

Lamentable....

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Estaimpuis PAYS : Belgium

_____________________________________

Il était très marrant ce monsieur,,,, peut être un peu trop chochotte pour ce forum ! Mais qu'est qu'il a raison quand même !hurt !hurt

Message posté par un internaute non inscrit dont la géolocalisation détectée est : VILLE : Paris PAYS : France
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   30-08-16 23:11   >>> Répondre à ce message




 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: ndar.tout   
Date:   30-08-16 23:17   >>> Répondre à ce message

Puis je faire de même pour "l'islam est il modéré"?
C'est toi qui avait initié le sujet.

--------------------------------------
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
-------------------
 
 Re: Le regard des musulmans sur le terrorisme au nom d'Allah
Auteur: Solina   
Date:   30-08-16 23:18   >>> Répondre à ce message

Oui Ndar tu peux


                    

Liste des forums  |  Besoin d'un login ? Enregistre toi ici
 Identification
 Nom d'utilisateur:
 Mot de passe:
 Se rappeler de mon login:
   
 Mot de passe oublié ?
Entre ici ton e-mail ou ton identifiant et un nouveau mot de passe te sera envoyé par mail.